Des accusations pour noyer certaines figures de proue du régime.

0
1047
Léandre NZué, Maire de la commune de Libreville.

Dans un poste publié sur les réseaux sociaux, il cite des personnalités dans l’implication de certaines autorités en ce qui concerne la gestion de l’hôtel de ville de Libreville au moment où Léandre Nzué était en garde à vue au B2. Il n’en est rien, ce sont des  accusations sans fondement qui  prouve à suffisance qu’il y a des personnes mal intentionné qui en veulent à l’ancien gouverneur de la province du Haut-Ogooué, Eloi Nzondo et dont malheureusement, il se  retrouve aujourd’hui au chômage.

Félicien Evoung Waga, qui a du mal à être crédible dans sa propre famille est à l’origine de ce poste sur les réseaux sociaux. L’homme a été incapable de se faire élire lors des dernières élections législatives dans le  5ème arrondissement. La manne financière qu’il a reçue pour battre campagne a pris un autre chemin (femmes).

 Félicien Evoung Waga, doit bien savoir qu’au moment où Léandre Nzué rappelait a qui voulait l’entendre qu’Ali Bongo Ondimba n’avait jamais gagner à Libreville et qu’il allait faire en sorte qu’il gagne en 2023, est une erreur en politique impardonnable. Léandre Nzué, qui doit certainement méditer dans sa cellule, sait désormais qu’il ne peut que s’en prendre à lui-même.  

Comment un téméraire comme Léandre Nzué pouvait, il recevoir les ordres de l’ancien ministre et de l’ancien gouverneur du Haut-Ogooué. De quelle nomination et avantages, parle Evoung ? Y a-t-il une traçabilité au trésor municipal ? Si, oui qu’il la présente, aussi, le receveur municipal est bien placé pour savoir qui a touché l’argent.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here