Transport Ferroviaire : Les journalistes à l’école de la Setrag.

0
1545
les journalistes à l'école de Setrag

C’est en 1978, que le premier tronçon du  Transgabonais fut mis en service composé  d’une ligne  unique de 648 km reliant  Owendo, port minéralier  situé dans la banlieue de la capitale  Libreville, à Franceville, dans le Haut- Ogooué. Le Transgabonais qui  est le chemin de fer du Gabon, à vocation essentiellement  les  marchandises, assurant le transport de grumes de minerai et du manganèse.

 

Au départ, l’OCTRA (Office du chemin de fer transgabonais),  un organisme étatique   fut privatisé en 1999. La société d’exploitation est depuis 2003   la Setrag, appartenant  au groupe Français  Eramet.

 

La Setrag, un projet salutaire qui voit le jour grâce à la volonté du défunt  président Omar Bongo, avec pour but de désenclaver  le Gabon, jusque que là pas du tout bien  desservi  par le réseau  routier  qui enregistre seulement  900 km de routes  bitumées et de favoriser l’exploitation de ses richesses naturelles notamment ;( forêt équatoriale, gisements miniers ; manganèse, fer ; uranium…).

La visite de presse suggérée  par  la direction générale de SETRAG   en vue de faire une évaluation d’étape depuis le début de la réforme en avril 2015, a débuté par la direction générale plus précisément  à la direction des ressources humaines.

Le directeur  des ressources  humaines  de Setrag, une fois dans son bureau, est revenu  sur le vaste programme de travaux effectué jusque- là par la société.

Plusieurs actions sociales ont vu le jour : Amélioration des conditions de travail(QHSE), des salaires des  employés. Il faut relever la journée stop accident, laquelle consiste a arrêté les machines  pour parler  des risques, afin  de  réduire  le nombre  d’accident  sur les sites est la bienvenue. Selon Jean Hilaire Obame, responsable Hygiène environnement et sociétal « nous avons trois points  de rassemblement  sécuritaire, et pour circuler, il vous faut des équipements de protection individuels (EPI), qui comprend le casque, le gilet et les chaussures de sécurité ». Une passerelle s’impose à nous, ceci pour sécuriser  les techniciens  qui font les vas et vient entre l’atelier et les autres services, la construction  d’un plateau  sportif, des restaurants, la réfection des  foyers, d’une salle de sport. La sécurité du train entre la ligne Owendo- Franceville long de 647km n’est pas en reste. La préservation de l’environnement figure également  en bonne place avec le système de recyclage des huiles usées provenant  de l’atelier. Dans ce chapelet de réalisation des actions sociales, Ludovic Megne Ndong, va nous conduire cette fois ci au centre de Setrag, non loin de la Gare d’Owendo, une fois sur place c’est  le chef de cellule santé, Marie- Hortense Mamboungou,  procédera à la présentation  de la structure sanitaire. « Ici, nous avons plusieurs services, à l’exemple de la radiologie, la stomatologie, un  laboratoire, un psychologue entreprise,  une pharmacie, un médecin  du travail, une  salle d’observation qui comprend 4 lits, la salle de soin pour la petite chirurgie  et autres ».

Le centre médical de Setrag, concerne les agents et les ayant droits, il est ouvert de 7h 30minutes à 15 h 30 minutes. Pour les riverains, les consultations  sont gratuites. La structure enregistre en moyenne 40 visites par jour. La SETRAG  entend véritablement  améliorer les conditions de vie de ses travailleurs pour avoir un bon rendement d’ici à l’horizon  2025.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here