Réaction du 7MP sur le discours à la nation de Jean PING.

0
354
Le leader de la Coalition pour la nouvelle République, Jean Ping

Le 16 août 2022, le Président élu de la République, Jean PING OKOKA, s’est plié, comme toujours, au rituel de l’adresse  à  la Nation, à l’occasion de l’anniversaire de l’accession du Gabon à l’indépendance ;  exercice auquel il n’a jamais failli, depuis qu’il a obtenu le suffrage universel du plus grand nombre des Gabonais. Cette adresse n’est autre qu’un moyen de réaffirmer la souveraineté du peuple gabonais exprimée le 27 août 2016.

Le 7MP constate que, d’une part, il a parlé à son peuple, le seul détenteur de la souveraineté, de laquelle tout dirigeant démocrate doit tirer sa légitimité. Le 7MP note, en outre, qu’il a, d’autre part, avant d’invoquer les mânes de nos ancêtres et le Dieu créateur du ciel et de la terre, fait une alerte en direction des amis du Gabon, en attirant leur attestation sur les risques de l’impatience des Gabonais quant à la reconnaissance de leur souveraineté.

Face à cette sortie, le 7MP tient à féliciter le Président Jean Ping, en saluant sa franchise, son endurance et sa constance politique. En effet, depuis le 27 août 2016, date à laquelle le peuple gabonais l’a librement choisi, de façon démocratique, comme Président de la République du Gabon, pour un mandat de sept ans, conformément à la constitution de la République, il n’a manifestement pas trahi ses propres convictions ou celles du peuple gabonais. Même si ce mandat a été  honteusement confisqué, par les ennemis du Gabon, clairement identifiés, soutenus par des forces obscures d’inertie, aux desseins et motivations se situant aux antipodes des intérêts du Gabon et de son peuple, les esprits libres et honnêtes peuvent valablement se sentir fiers de cet homme qui incarne jusqu’à présent courage, intégrité, fidèle et détermination.

Car, malgré le coup d’état militaro électoral, cette lourde entrave au processus démocratique qui a placé au palais du bord de mer des usurpateurs, l’ensemble des Gabonais et le monde entier, savent que le vrai dépositaire de la légitimité populaire, confiée par le peuple libre et souverain, est Jean PING OKOKA.

Ainsi, sur la base de cette vérité, il n’est  pas possible de s’imaginer  un Gabon nouveau avec le régime actuellement au pouvoir. Ce saut qualitatif, au bénéfice du plus grand nombre, peut par contre se faire avec le Président Jean PING OKOKA, lui qui a l’onction populaire et divine sur lui.

C’est pourquoi le 7MP fait siens les propos suivants, tenu le 16 août dernier par le Président élu : ” les Gabonaises et les Gabonais, en communion sur cette terre sacrée du Gabon, avec les mânes de nos ancêtres, et conformément à la Constitution de la République, disent que plus rien ne s’oppose à l’alternance et au nouveau pouvoir. ”

Face à la situation difficile que traverse le Gabon, le 7MP affirme solennellement que le Président élu de la République, Jean PING OKOKA, reste la personne la mieux indiquée pour apporter les solutions politiques, économiques, sociales, culturelles et spirituelles, les plus attendues et les plus indiquées, aussi bien au niveau national qu’international.

A cet effet, il a déclaré récemment :  « je rappelle à nouveau mon but qui vise à faire du Gabon ce que vous avez ardemment souhaité en 2016, c’est-à-dire : une République assise sur des Institutions solides garantissant l’intégrité nationale, la stabilité et les libertés fondamentales, gages d’un meilleur vivre-ensemble ; un État où la société civile joue pleinement son rôle, par ses propositions, en tant que partenaire privilégié de l’État ; une démocratie irriguée par le bon fonctionnement et la crédibilité des partis politiques et un système électoral fiable pour en finir avec le cycle pervers de “Elections- Contestations – Répression – Tueries – Dialogue – Partage de postes politiques.”»

A n’en point douter, le Président élu veut impliquer toutes les parties concernées, dans le jeu politique au Gabon, notamment celles qui sont intéressées par une démarche participative, en recherchant constamment le soutien et l’accompagnent indéfectibles, non seulement de sa propre coalition, la Coalition pour la Nouvelle République (CNR), mais aussi des citoyens de la diaspora et des patriotes constituant la majorité du peuple gabonais, tous opprimés par le régime sanguinaire au pouvoir, usurpateur, chancelant  et sourd aux revendications grandissantes d’une large frange des Gabonais, dont l’avenir de la jeunesse est, chaque jour, un peu plus inscrit en pointillés.

C’est pourquoi, le 7MP réaffirme son soutien à la vision et à l’action du Président Élu, avec un engagement acharné, à ses côtés, porté par la motivation et la volonté de voir naître un « Gabon à l’abri de la peur et à l’abri du besoin. »

Dans cette logique, le 7MP exhorte le peuple gabonais à tenir ferme et à croire en un avenir meilleur, avec la conviction que les jours à venir apporteront un renouveau politique et démocratique au Gabon, seuls gages d’un possible développement global de notre cher et beau pays, le Gabon. Cet appel à la fermeté est aussi une invite à la vigilance et à la pertinence, pour ne pas se laisser distraire par des opportunistes ou des profito-situationnistes dont les ambitions cachées et inavouées restent et demeurent la satisfaction des intérêts personnels et la participation à ”la mangeoire.”

Même si la marche vers la terre promise semble difficile et le chemin pour y arriver long, il y a des raisons d’espérer jusqu’au bout. Car, le travail abattu par le Président élu et par tous les résistants n’est pas vain. Assurément, il portera de bons fruits, au moment opportun. En effet, parce qu’il est le premier défenseur des droits de l’homme et des peuples, Dieu ne peut qu’être à l’œuvre, aux côtés des vaillants résistants gabonais, en rendant les temps et les circonstances favorables.

En définitive, pour cette raison, en disant que c’est encore possible, le 7MP amplifie l’écho des paroles suivantes du Président élu : « dans ce combat que nous avons coutume d’appeler ”vérité des urnes”, je n’ai pas dit le dernier mot aussi longtemps que je peux compter sur vous et sur tous nos alliés traditionnels. Nous nous sommes rapprochés de notre but : mettre fin à l’usurpation du pouvoir pour vivre l’alternance et le changement de système. C’est ce que je vous ai dit, la dernière fois que je me suis adressé à vous sur les antennes de France 24. La terre promise est une promesse divine. Nous la tenons parce que nous avons accompli la part humaine qui nous incombe. Sur le chemin qui doit s’achever à cette étape en 2022, celle de la conquête de la liberté, nous avons traversé tant d’épreuves. Tant de fois dans notre histoire tout a semblé compromis, comme sur le chemin de la terre promise, au fil du souvenir remontant de Moïse à Jacob, Isaac jusqu’à Abraham.»

Pour le 7MP, Joël NGOUENENI NDZENGOUMA, Président du Bureau National Exécutif

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here