Présidence de la République : la Vice-présidence le nouveau deal de Ndemezo ?

0
256
René Ndemezo'Obiang

Cette question est sur toutes les lèvres et les dernières sorties des acteurs politiques de l’opposition confirment ce deal entre René Ndemzo’ Obiang et le chef de l’Etat, Ali Bongo. Une entente qui pourrait avoir des retombées très néfastes au sein du parti au pouvoir.

En effet, ces dernières années, René Ndemezo’Obiang et ses militants de Démocratie Nouvelle (DN) ont souvent eu des débats très houleux avec leurs adversaires du parti au pouvoir, lors des élections organisées au Gabon. Dans le Woleu-Ntem, notamment à Oyem, Mitzic, Bitam et à Minvoul, il sera difficile pour René Ndemezo’Obiang de justifier son retour au sein du parti au pouvoir. Car, cette province ces dernières années, malgré la nomination des premiers ministres issus de la localité, la province du Woleu-Ntem demeure dans l’opposition. A Libreville, Owendo et Akanda, les militants du parti au pouvoir attendent les excuses des lieutenants du responsable de DN. Gabriel Malonga Mouelet, député  au 1er  arrondissement de la commune de Libreville n’a pas oublié, les injures d’Annie Léa Meye, candidate au 1er siège du 1er arrondissement de Libreville pour le compte de Démocratie Nouvelle, à la dernière élection législative.

Autant de remous qui pourraient faire sauter le couvercle si le 1er secrétaire de D N était nommé vice-président de la République. Un deal qui  pourrait tout aussi, suscité de la colère au PSD, où son président dit n’avoir pas reçu le décret  qui mettait fin à ses fonctions de vice-président de la République.

Un retour au parti de masse qui laisse toutefois plus d’une personne penser qu’il sera le successeur de Pierre Claver Maganga Moussavou. Un poste que l’ancien titulaire avait perdu du fait du KevazingoGate.

La nomination du prochain vice-président de la République et  la nouvelle équipe gouvernementale sont donc très attendues.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here