Ntoum : CIMAF Gabon continue son vaste programme d’actions sociales et de développement.

0
803
Photo de famille Ministre délégué de l’Education Nationale Camelia Ntoutoume, l’ancien Premier Ministre Julien Nkoghe Bekale, du Maire de la commune de Ntoum Juste Parfait Biyoghé, le Directeur Général régional de la zone 5 de la société, Salim Kaddouri avec d'autres autorités de la localité

Dans le cadre de sa politique de Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE), la société marocaine Ciments de l’Afrique (CIMAF) a procédé à l’inauguration de la pompe publique réhabilitée d’Alarmitang dans la commune de Ntoum le 1er juin dernier pour mieux alimenter les habitants en eau potable. C’était en compagnie entre autres du Ministre délégué de l’Education Nationale Camelia Ntoutoume, de l’ancien Premier Ministre et doyen politique de la Commune Julien Nkoghe Bekale, tous deux natifs de la localité, du Maire de la commune de Ntoum Juste Parfait Biyoghé.

Cette initiative est l’œuvre d’un gros virage de proximité de CIMAF Gabon, avec la mise en place d’une caravane sociale qui a déjà fait escale à Port-Gentil et Koulamoutou. Outre la réhabilitation de cette pompe, il y a eu la réalisation de 3 nouvelles pompes, la construction d’un abri, l’assainissement des lieux, le curage des caniveaux, la pose de dalots, la construction de 3 dos d’ânes pour limiter les risques d’accident. De plus, le Directeur Général régional de la zone 5 de la société, Salim Kaddouri, à annoncé le retour de l’activité d’extraction et de production d’agrégation à Ntoum afin de maintenir une activité industrielle génératrice d’emploi et utile aux populations. Il est donc nécessaire de procéder à des tirs obligatoires pour l’exploitation de la carrière de Ntoum. Pour Monsieur Salim Kaddouri, la coopération de la Mairie centrale de la commune facilitera ces tirs et permettra l’augmentation de la production de calcaire locale utilisé maintenant pour la production de ciment.

Par ailleurs, il a révélé que CIMAF Gabon allait réaliser de gros investissements notamment avec la construction de l’usine de clinker en mettant 65 milliards de francs CFA avec à la clé 500 emplois. Cet investissement permettra à n’en point douté une transformation locale qui passera allant jusqu’à 95 %. Toutes ces prévisions sont le résultat de la politique du nouveau code minier qui prévoit désormais une meilleure matérialisation des projets RSE.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here