Les centres maritimes du Gabon prêts à utiliser la plateforme de partage d’informations YARIS.

0
399
Cérémonie de cloture

Le Chef d’État-Major adjoint de la marine gabonaise, le CV Charles  Bekale, en présence du représentant de la Délégation de l’Union européenne au Gabon, présidera  la cérémonie de clôture de la formation avancée à la plateforme YARIS (Yaoundé Architecture  Regional Information System) organisée au siège de l’État-Major de la Marine, à Libreville, le 9  avril 2021.  

L’architecture de Yaoundé (AY), souhaitée par les chefs d’État et de gouvernement d’Afrique centrale et de  l’Ouest lors du sommet de 2013, vise à organiser des opérations de sécurité maritime dans le golfe de Guinée,  grâce à 27 centres nationaux ou multinationaux qui doivent se coordonner. Cette coordination nécessite un  partage constant d’informations et des canaux de communication fiables. Pour atteindre cet objectif, une  plate-forme Web a été développée en partenariat entre le projet GoGIN et les responsables de l’AY, avec le  soutien de l’Union européenne.

Cette plateforme, dénommée YARIS (Yaoundé Architecture Regional Information System), est prête pour un  déploiement opérationnel dans les centres maritimes. Le Gabon est le second pays (après le Ghana) à  bénéficier d’un accompagnement sur mesure pour exploiter toutes les potentialités de YARIS.

Du 29 mars au 9 avril, treize participants de trois agences d’intérêt maritime ont bénéficié d’une formation  avancée à YARIS, délivrée par deux formateurs (GoGIN et CRESMAC) : Centre Opérationnel Maritime (COM)  de Libreville et de Port-Gentil, Marine Marchande et Agence Nationale de la Préservation de la Nature (ANPN).

L’objectif de cette formation en présentiel est de permettre aux participants de pouvoir utiliser YARIS dans un contexte opérationnel. Il s’agissait à la fois de présenter l’ensemble des fonctionnalités de YARIS tout en  accompagnant les centres pour intégrer cet outil dans leurs propres procédures opérationnelles. Les participants ont été mis en situation en travaillant sur des scénarios fictifs autour de différentes thématiques  (lutte contre la pollution marine, la pêche illégale, le suivi de contacts d’intérêt ou de réponse à des actes de  piraterie) afin de faciliter l’appropriation de YARIS et mesurer sa plus-value dans leur mission quotidienne.

Ainsi à l’issue de cette session, les centres opérationnels des administrations impliquées dans la lutte contre  l’insécurité maritime seront en mesure d’avoir une meilleure et juste connaissance du domaine maritime et  pourront mieux faire face aux menaces maritimes spécifiques que rencontre le Gabon.

L’Enseigne de Vaisseau de 1ère Classe Armel MOUNGONGA, Chef du COM de Libreville, qui a suivi la  formation avancée, témoigne :

« Le côté novateur de YARIS cumulant l’interface web (ouverture sociale) et le volet opérationnel, fait d’elle  une application « all-in-one ». D’une grande flexibilité et très dynamique, YARIS nous permettra à terme de  mieux gérer l’information, que ce soit dans l’acquisition, le traitement et la diffusion de cette dernière, sans  risque de distorsion ou de perte.

En outre, au-delà de l’Architecture de Yaoundé, elle favorise la synergie des administrations nationales dans la gestion de toute situation qui pourrait survenir en mer, donc adaptée à l’Action de l’État en Mer. En définitive, l’information et le renseignement étant au cœur de l’élaboration de toute opération, YARIS constitue un bon moyen de communication inter-centres opérationnels. »

Dans les semaines à venir, cet accompagnement personnalisé sera déployé au Cameroun, à Cabo Verde, Côte d’Ivoire, Bénin, Guinée, Sénégal, São Tomé et Príncipe, par un pool de formateurs mixtes (GoGIN et centres  de l’AY).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here