Le sport : un ticket pour une vie saine.

0
131

L’être humain de notre société gabonaise d’aujourd’hui ne réalise pas 10 % des exercices physiques que ses grands-parents étaient obligés d’effectuer. Couper du bois, faire son jardin, marcher pour se déplacer, laver son linge à la main, étaient le sort quotidien des Gabonais.

De nos jours, le Gabonais moderne passe beaucoup trop de son temps assis, au bureau, a bord de son véhicule ou devant la télévision. Les gestes de la vie courante se limite à appuyer sur un bouton pour avoir chaud ou froid, pour laver le linge, pour monter ou descendre les étages, cuire la nourriture. Mais le résultat de tout ceci, c’est que notre sédentarité nous tue littéralement à petit feu. Car, le manque d’activité physique serait responsable de 10 % des décès dans le monde. Et selon une étude la sédentarité aurait tué autant de personnes que le tabac. Toujours selon cette étude, 10 % des quatre plus grandes maladies non-transmissibles sont liées au fait de faire moins de 2 h hebdomadaire d’activité modérée.

En généralisant l’activité physique, l’espérance de vie pourrait augmenter au Gabon. Par ailleurs, la pratique d’un exercice régulier a un impact préventif favorable sur d’autres affections comme par exemple l’obésité, l’ostéoporose, la dépression, la maladie d’Alzheimer. Pour éviter cela, il est nécessaire de pratiquer, quel que soit son âge et ses capacités, un exercice physique régulier, adapté à ses possibilités, et sous condition que les efforts faits sollicitent un peu plus que d’habitude la masse musculaire, le système respiratoire et cardiaque.

Par ailleurs, il est prouvé que la pratique physique et sportive améliore également les fonctions cognitives. Cela booste d’une part l’estime de soi, et améliore la mémoire et le raisonnement d’autre part. Nous connaissons tous les bienfaits du sport au quotidien: bonne condition physique, réduction des risques d’accidents cardiovasculaires, maintien d’un poids de forme, amélioration du sommeil. Pratiquer une activité sportive régulière participe au bien-être en général.

Plusieurs études sur diverses catégories d’âges ont démontré que la pratique régulière de l’activité physique est un vecteur positif de l’estime de soi, l’activité physique et sportive impacte positivement l’estime que les pratiquants ont d’eux-mêmes à condition que l’activité soit adaptée aux niveaux des pratiquants. Il est évident alors qu’une bonne estime de soi reste un atout individuel, une qualité de base. Cette estime de soi qui est en perpétuelle transformation, entre expérience personnelle et regard de l’autre, aide à prendre conscience de ses forces et à surmonter les obstacles.

Aussi, de forts enjeux de développement subsistent en parallèle de cette expansion économique annoncée, matérialisés par les problématiques de santé, d’éducation, de stabilité politique ou encore de démographie. Car, les opportunités économiques sont intrinsèquement liées à ces enjeux de développement social. À la lumière de ses initiatives, le gouvernement gabonais a intérêt à ériger le sport comme un véritable tremplin pour transformer ces croissances en progrès tangibles pour les populations.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here