Le financement participatif, la clé du succès des PME gabonaises.

0
439
La Chambre de commerce du Gabon

Au Gabon, il n’existe pas une offre variée de services bancaires aux PME. Les établissements bancaires ne fournissent aucun effort pour s’adapter aux profils des entreprises et aux enjeux locaux.

En effet, malgré le lancement ce mois de novembre 2022 de la Société de garantie du Gabon (SGG), société dédiée à la garantie bancaire cette société dont l’objectif principal est de proposer aux institutions financières locales un dispositif de partage de risque, à travers des solutions de garanties partielles de prêt aux PME, sous forme de garanties de portefeuille et de garanties individuelles, le coût économique, social et personnel de la fermeture des PME est exceptionnellement élevé et mérite d’être pris en considération pour mieux être traité. Car, les possibilités de survie et les modalités de clôture d’une activité peuvent influencer d’une part les décisions d’entrepreneurs potentiels et de l’autre les choix de financement d’éventuels apporteurs de ressources financières

Aussi, le financement participatif qui est une nouvelle forme d’intermédiation financière reposant sur les plates-formes représente une solution innovante adapté pour le financement des PME. Il peut même prendre la forme de don simple, de don contre récompense, d’investissement en fonds propres d’une entreprise, ou de prêt avec ou sans intérêt. Ce financement présente la particularité d’intégrer l’étude de marché et la mise en place du financement, puisque les internautes valident le projet en le soutenant. La diversité d’opinions liée à ce financement par la foule est alors plus propice au financement de l’innovation que les financements traditionnels.

Les banques ont intérêt à s’inscrire dans le développement de la finance participative. Cette dernière fournit une voie de diversification des portefeuilles de clients de la banque privée dans une logique de circuit court de financement. L’association des banques avec les plates-formes de finance participative leur permet de capter une épargne liquide sans augmenter leur exposition au risque.

Qu’à cela ne tienne, le développement du financement participatif  s’accompagne de nouveaux partenariats avec les acteurs de la finance classique. Le développement de la finance participative et l’implication des banques dans ce développement s’inscrivent donc, dans un processus de transformation du secteur financier logique et cohérent. En ce sens, le financement participatif apparaît comme l’aboutissement de l’évolution du système financier qui a enfin créé un outil de finance de marché adapté aux PME.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here