Le CPPPL en soutien à Kongossanews.

0
124
Une vue du logo du CPPPL.

Suite au procès prévu le 14 janvier 2021 au Tribunal de première instance de Libreville, en correctionnel, de Maganga Moussavou, ancien vice-président de la République contre le directeur de la Publication de Kongossanews, le Cercle des Patrons de la Presse Privée en Ligne (CPPPL) s’indigne de l’acharnement du plaignant qui réclame neuf cent cinquante millions au titre des dommages et intérêts et une condamnation exemplaire.  

Le CPPPL interpelle les plus hautes autorités de la République dont le Ministre d’Etat, ministre de la Communication et de l’Economie Numérique, le Ministre de la Justice, garde des Sceaux et Chargé des droits de l’homme, la Haute Autorité de la Communication (HAC) sur la dérive judiciaire dont est victime le directeur de Publication de Kongossanews.

Vu la Déclaration universelle des droits de l’homme (DUDH) et le Pacte international relatif aux droits civils et politiques (PIDCP) qui protègent le droit à la liberté d’expression dans leurs articles 19 respectifs, le journaliste a été dans les limites de l’exercice de ses fonctions.

Le président

                                                                                   Thierry Mebale Ekouaghe

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here