JUSTICE/ Affaire Patrichi : « C’est Jessye Ella Ekogha qui venait chercher l’argent » dixit le condamné à 12 ans d’emprisonnement.

0
685
Jessye Ella Ekogha, porte-parole de la présidence de la République.

Mercredi 19 juillet 2022 a été la journée surprise dans l’affaire de Christian Patrichi Tanasa, l’ex-administrateur et directeur général de la GOC, était entendu depuis le lundi 18 juillet, lui et son DGA, ainsi que sa trésorière tous accusés de détournement de fonds publics. Parmi les bénéficiaires de ce détournement le nom de la fondation Sylvia Bongo Ondimba (FSBO) associé à celui de Jessye Ella Ekogha.

Un célèbre penseur a dit : « On ne force pas une curiosité, on l’éveil », en tout cas c’est ce que suscite à l’opinion publique l’affaire de Patrichi. Le fait que Jessye Ella Ekogha, porte-parole de la présidence de la République y soit cité, nous éveille en effet.

Si la FSBO s’est prononcé en réfutant cette accusation, cela semble ne pas déranger Jessye Ella, quand bien même son nom est mentionné, lui qui ne tarde pas à se prononcer face à la presse pour les cas de détournements à l’exemple de l’affaire Laccruche. Le porte-parole de la présidence de la République déclarait pour l’occasion que lorsque qu’on avait commis un délit, qu’il fallait purger sa peine.

Quand est-il aujourd’hui de son implication confirmée par Patrichi Tanasa en personne lors de l’audience, qui le condamne finalement à 12 ans : « j’ai décaissé deux fois 650 millions de francs CFA en liquide pour la fondation Sylvia Bongo. C’est Jessye Ella Ekogha qui venait chercher l’argent », a déclaré Patrichi.

Homme populaire, très a l’aise devant les médias, Jessye Ella Ekogha est attendue pour expliquer aux Gabonaises et Gabonais son haut degré d’implication dans cette affaire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here