Journée Mondiale des Droits des Consommateurs 2022 : le Gabon n’est pas en reste.

0
260
Le ministre de l’Economie et de la Relance Nicole Jeanine Lydie Roboty épse Mbou durant son allocution de circonstance

La commémoration de la journée mondiale des droits du consommateur le 15 Mars dernier  a marqué l’engagement du Ministre de l’Economie et de la Relance Nicole Jeanine Lydie Roboty épse Mbou en faveur de la promotion d’une politique de l’exploration des opportunités et défis du secteur de l’économie numérique au Gabon.

Evénement tant attendu par l’ensemble des acteurs concernés : administration publique, opérateurs économiques et associations des consommateurs et représentants de la société civile, cette manifestation constitue une occasion propice pour débattre des différentes thématiques liées à la protection du consommateur.

Le thème retenu pour l’année 2022, portait sur la « Finance numérique équitable » mais au niveau national, notre attention portera sur le thème : « Finance numérique au Gabon : opportunités et défis ». Car, les services financiers numériques (SFN) et la technologie financière ont entrainé des changements importants.

Aujourd’hui, le numérique offre de nouvelles possibilités aux consommateurs vulnérables ou mal desservis, là où l’accès aux services financiers était jusque-là limité. Partout, les technologies du numérique refaçonnent les paiements. Cette politique a permis au Gabon de s’approprier plus facilement le télétravail imposé par la pandémie du Covid-19 qui est venue d’ailleurs accélérer ce processus de numérisation. Grâce aux services financiers du numérique le consommateur gabonais peut payer sa facture d’eau, d’électricité, régler ses courses, envoyer et recevoir de l’argent ou encore effectuer ses achats sans contact physique.

La présente journée des droits des consommateurs offre aussi l’occasion à la Direction Générale de la Concurrence et de la Consommation (DGCC) d’édifier et de mieux guider le consommateur gabonais sur les services mis à sa disposition ; notamment ceux en matière d’économie numérique. Ce dernier doit être averti, prêt à s’informer pour mieux connaître les biens et services qu’il utilise. C’est également l’opportunité pour l’ensemble des organisations de défense des droits des consommateurs de mettre en garde les consommateurs contre les méfaits des services financiers numériques à travers des activités de sensibilisation.

Par conséquent, les consommateurs gabonais ont le devoir de s’approprier des 8 droits fondamentaux qui inspirent l’action des associations de défense des droits des consommateurs à savoir : Le droit à la satisfaction des besoins de base ; Le droit à la sécurité ; Le droit d’être informé ; Le droit de choisir ; Le droit d’être entendu ; Le droit à réparation ; Le droit à l’éducation des consommateurs ; Le droit à un environnement sain.

Aussi, les acteurs de la finance numérique sont invités à prendre en compte la cause des défenseurs des consommateurs et à œuvrer pour le respect des obligations réglementaires et techniques pour une utilisation optimale de cet outil, désormais, incontournable en matière d’inclusion financière pour les populations gabonaises.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here