Jeu de chaises musicales au PDG : Réhabilitations abracadabrantesques.

0
252
Ali Akbar Onanga Y’Obeghe, l'un des militants réhabilités

Le Secrétaire Général du Parti Démocratique Gabonais (PDG) Éric Dodo Bounguendza vient de surprendre son monde avec la Décision numéro 0001/PDG/DCP/SE/CPD portant réhabilitations de certains militants.

La logique “ethnico-régionaliste” est en contradiction avec les valeurs universelles du PDG. Les libertés individuelles ne sont pas des concepts relatifs, à géométrie variable, ou de simples éléments de langage, mais bien les principes directeurs de son action.

C’est pour assurer et garantir ce droit que les militants ont besoin de la force d’une organisation collective et de mandataires capables de rassembler travailleurs et citoyens de toutes origines autour de valeurs et principes universels. Plus que jamais dans le contexte actuel, ils ne peuvent pas se permettre des dirigeants qui invoquent les libertés individuelles et le droit des minorités selon le contexte national ou les partis politiques de la majorité au pouvoir : ils ne servent pas du tout les intérêts des groupes qu’ils prétendent défendre et représenter. Ils rendent impossible la défense de ces principes et le rassemblement le plus large autour d’eux.

Ainsi, en application des dispositions des articles 102 et 103 du Règlement Intérieur susvisés, les militants ci-après préalablement exclus par les décisions numéro 0003/PDG/CPD/PDT du 7 février 2019 et numéro 0007/PDG/SE/CPD/PDT du 1er aout 2019, sont réhabilités.

Il s’agit de :

Pour la province du Haut-Ogooué 

  • Ali Akbar Onanga Y’Obeghe (département de la Leconi-Lekori) ;
  • Clarisse Aboulou Epse Nzambi (2e arrondissement de la Commune de Moanda) ;

Pour la province de l’Ogooué-Lolo

  • Apollinaire Mounanga (département de l’Ofoué Onoye)

Pour la province de l’Ogooué-Maritime

  • Patrick Moundanga (département d’Etimboué).

Les Secrétaires Nationaux, Provinciaux, Départementaux, et d’Arrondissement sont chargés chacun en ce qui le concerne de l’exécution de la présente Décision qui porte réhabilitation. La présente Décision qui prend effet à compter de sa date de signature sera notifiée aux intéressés, publiée et enregistrée suivant les procédures en vigueur au sein du PDG.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here