Jean Ping, un homme déterminé.

0
1383
Jean Ping, un homme déterminé.

A l’occasion de la commémoration de la journée dédiée aux martyrs du 31 août 2016, qui s’est déroulée le 31 août dernier, au quartier général sis aux charbonnages, le candidat malheureux de l’élection présidentielle de 2016, Jean Ping a réitéré son engagement à rétablir la vérité des urnes.

Alors qu’on pensait que le leader de l’opposition actuelle était affaiblit par les nombreuses défections au sein de la coalition pour la nouvelle république, et la participation de certains de ses lieutenants aux élections législatives et locales jumelées du 6 octobre prochain.

L’usure du temps n’a pas eu  raison de lui, il continue à faire preuve de détermination, en affirmant qu’il ira jusqu’au bout et finira par occuper le fauteuil présidentiel. Ainsi son ambition de libérer le Gabon et d’occuper la magistrature suprême reste intacte.

Pour ce faire, Il appelle les Gabonais  à fonder leur foi sur Dieu et à faire preuve de patriotisme et d’engagement pour libérer le pays.  Une manière peut-être de signifier que le combat sera long et difficile. Cependant, la conviction de l’emporter et d’écrire une autre page de l’histoire du Gabon demeure sans faille. Il ira jusqu’au bout, pour faire respecter la souveraineté du peuple dont il a été investi le 27 août 2016 par les populations gabonaises.

Il fonde également son espoir sur les différentes démarches entreprises  au niveau de la communauté internationale notamment à la cour pénale internationale et les nombreux rapports sur la situation post-électorale de certains organismes internationaux. Toutes ces démarches bien que lentes, finiront par aboutir pour Jean Ping, qui connait bien les arcanes des institutions internationales, pour avoir été un haut fonctionnaire et président de l’Union Africaine(UA).

L’homme puise sa force dans le peuple  gabonais et les nombreux soutiens sur le plan national et international. Droit sur ces bottes, il a surpris plus d’un par sa détermination et son engagement à libérer son pays. Une manière pour lui d’abréger les souffrances d’un peuple qui n’en peut plus de croupir dans la misère et la pauvreté. Jusque-là, le discours du leader de la coalition pour la nouvelle république ne change pas.  Comme pour  dire que le temps des leaders versatiles est révolu.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here