Gabon/Rencontre Bertrand Zibi-RPG : Témoignage authentique.

0
471
Bertrand Zibi aux cotés du président du RPG Laurent Angue Mezui et les membres du bureau directeur du Parti

Les locaux du Rassemblement pour le Gabon (RPG) ont été le théâtre le mercredi 26 octobre 2022 à Libreville d’une rencontre exceptionnelle entre l’ancien prisonnier politique Bertrand Zibi Abeghe et le bureau directeur du Parti. Bertrand Zibi a raconté l’histoire de son incarcération. Il a retracé avec un naturel déconcertant ses quelques six ans derrière les barreaux. Un témoignage plus vrai que nature, non sans une pointe d’humour.

De ces 6 ans passés à la prison Centrale de Libreville, Bertrand Zibi retient surtout la lassitude. Rappelons qu’il a été arrêté le 1er septembre 2016 après la longue nuit du bombardement du quartier général de Jean Ping par un commando, qui était conduit par Leyinda Mathieu, alias Malone. Il a été, immédiatement, torturé, afin d’avoue un supposé complot de coup d’Etat, une véritable machination montée de toutes pièces. C’est le début d’une longue aventure qui commence pour lui avec son incarcération dans une prison. De la liberté à la séquestration avec l’inhumanité de la vie en prison, la perte d’autonomie, le manque d’intimité. Une histoire aux rebondissements et aux anecdotes si nombreuses qu’elle est matière à une empathie. Puis finalement, il a été libéré le 13 septembre dernier à 4 heures du matin.

Aussi, Bertrand Zibi Abeghe a tenu à remercier solennellement le RPG pour son soutien incommensurable et lui recommande de « demeurer la lumière posée sur la table afin d’éclairer la maison Gabon ». Plus loin, il a déclaré que « nous devons nous retrouver autour d’une table pour écouter nos devanciers ». Bertrand Zibi a lancé un appel pour le retour de Paul Mba Abessole « sans lui rien ne pourra se faire. Le 1er devancier c’est lui et son expérience est plus que requise. L’histoire du Gabon sera écrite avec Paul Mba Abessole » a-t-il déclaré. Bertrand Zibi se dit disposé et disponible pour travailler avec toutes les bonnes volontés. D’ordinaire considéré comme froid, réfléchi, refusant de réagir à chaud, il a toujours évité de dévier des objectifs qu’il s’était fixés sur le long terme : s’abstenir d’entrer dans des guerres de choix, dans des crises énergivores, exigeantes en moyens financiers, humains, qui risquent de mettre en danger le vivre ensemble gabonais.

Ainsi, le président du RPG Laurent Angue Mezui a pris donc l’engagement de se rapprocher du fondateur du RPG Paul Mba Abessole afin de lui soumettre la demande d’audience de Bertrand Zibi pour une rencontre dans les prochains jours. Il faut capitaliser les expériences pour aborder l’échéance constitutionnelle de l’élection présidentielle de 2023 sereinement et mettre en place « la transition et la concertation apaisées » tant prôné par le président du RPG.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here