Gabon/Oyem : Le réseau routier communal de la honte

0
425
un jeune d'oyem faisant le remblai pour cacher les nids de poule

‘’A Oyem, les routes n’existent pas, c’est la seule capitale provinciale du pays où les routes deviennent une calamité’’ regrette un leader de l’opposition lors de sa prise de parole au cours d’une réunion visant à améliorer les voiries.

Effectivement de visu, les voies de communication de cette cité (belle) sont depuis de longues années dans un état de dégradation avancée. Jonchés par des nids de poule, crevasses et lac artificiel, les automobilistes éprouvent d’énormes difficultés à circuler correctement sur ces voies construites en 1978. Le poids de l’âge aidant. Ci-bien que conduire une automobile sur ces axes s’assimile quelquefois à une véritable épreuve de nerf.

De Ngouéma en passant par Eyenassi, la foire, Tougou-tougou …c’est la vétusté généralisée, ce qui ne facilite pas les déplacements en toute saison. A savoir qui de la mairie ou des TP, incombe cette responsabilité ?

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here