Gabon : Ouverture en grande pompe de la Semaine Africaine du Climat à Libreville.

0
256
Photo de famille du Président de la République avec les participants

Le Président de la République, Ali Bongo Ondimba a procédé ce jour au lancement des travaux de la Semaine Africaine du Climat qui se tient à Libreville du 29 août au 02 septembre 2022.

Organisée dans le cadre du Pacte de Glasgow pour le Climat convenu lors de la COP 26, la Semaine Africaine du Climat est une Plateforme de collaboration qui permettra aux Gouvernements et aux Parties prenantes d’apporter une réponse durable aux changements climatiques. Elle sera également l’occasion de mener une réflexion sur les mécanismes visant à renforcerla résilience face aux risques climatiques.

Les présentes assises, co-organisées par le Gouvernement de la République en collaboration avec l’ONU Climat et d’autres partenaires mondiaux, notamment le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), le Programme des Nations Unies pour l’Environnement (PNUE) et le Groupe de la Banque Mondiale, verront la participation des représentants d’une soixantaine de pays et plus d’un millier de participants.

La cérémonie officielle d’ouverture de ces assises a vu la présence d’invités de marque, à l’instar de l’Honorable Patricia Janet Scotland, Secrétaire Général du Commonwealth, de Sameh Shoukry, Ministre des Affaires Etrangères d’Egypte et Président désigné de la COP 27, ainsi que les représentants de l’Union Africaine (UA), de la Banque Africaine de Développement (BAD) et de la Commission Economique des Nations Unies pour l’Afrique (UNECA).

Dans son mot de circonstance, le Président de la République gabonaise dont le leadership en matière de lutte contre les Changements Climatiques et la protection de l’Environnement est salué à l’échelle continentale et internationale, a tenu à renouveler l’engagement du Gabon ayant permis d’obtenir en une décennie, des résultats remarquables dans ce domaine.

Le Continent africain qui est celui qui émet le moins de pollution, paye le prix fort de la crise climatique. Ainsi, pour l’Afrique, la question des financements est vitale pour assurer un avenir à 1,4 milliard de personnes. C’est pourquoi le Chef de l’Etat a exhorté une fois de plus les participants à ces travaux à mutualiser leurs efforts afin de trouver des solutions concrètes pour faire face aux effets liés aux Changements Climatiques sur le Continent.

Le chef de l’Etat Ali Bongo échangeant avec Sameh Hassan Shoukry, Ministre des Affaires Etrangères d’Egypte

En marge de ces travaux, le Chef de l’Etat a reçu en audience Sameh Hassan Shoukry, Ministre des Affaires Etrangères d’Egypte et Président désigné de la COP 27, porteur d’un message écrit d’Abdel Fattah Al-SISI, Président de la République Arabe d’Egypte.

Honoré par l’invitation adressée à Abdel Fattah Al-SISI, qu’il représente, le membre du Gouvernement égyptien a salué l’excellence des relations de coopération qui existent entre le Gabon et son pays et a exprimé le vœu de les voir hissées à un niveau supérieur. Aussi, a-t-il suggéré la tenue d’une Grande Commission Mixte de Coopération Gabon-Egypte, qui permettra d’actualiser le cadre juridique existant et d’examiner les secteurs porteurs et mutuellement bénéfiques pour les deux Parties.

Il a en outre fait un tour d’horizon de la coopération bilatérale entre le Gabon et l’Egypte et a exprimé la volonté de son pays de renforcer cette collaboration sur les plans économique, politique et culturel, d’une part, et de développer de nouveaux axes de coopération, d’autre part.

Aussi, en qualité de membres de l’Union Africaine, les deux Etats entendent mutualiser leurs vues et leurs efforts concernant les questions de développement et de préservation de l’Environnement au bénéfice de leurs populations.

Entre autres points évoqués au cours de ces échanges, figurait également la tenue prochaine de la COP 27 à Sharm El Sheikh en Egypte. Occasion pour les pays africains de concrétiser toutes les résolutions prises lors des précédentes conférences des Parties sur le Climat en vue de soutenir l’adaptation en Afrique et le développement durable.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here