Gabon/Elections générales de 2023 : Mode d’emploi.

Dans quelques semaines, le Gabon organisera des élections générales : présidentielle, législatives, locales et sénatoriales. C’est l’occasion pour les candidats de présenter leur programme et de communiquer pour tenter de gagner des suffrages le jour du vote, dans le cadre des dispositions législatives et réglementaires en vigueur.

En effet, la réforme constitutionnelle de 2023 instaure plusieurs nouveautés, dont le scrutin à un tour pour toutes les élections, la non-limitation des mandats ou encore une réduction de la durée des mandats présidentiel et locaux de sept à cinq ans. Les électeurs sont appelés aux urnes pour choisir en même temps leurs responsables politiques durant ces élections politiques locales et nationales. Ainsi, la question de la participation électorale sera majeure dans le contexte actuel d’érosion continue de l’intérêt pour les scrutins des élections politiques.

Pour rappel, les élections locales concernent les élections municipales, permettant d’élire les conseils municipaux ; les élections départementales, afin d’élire le conseil départemental. Ensuite, il y a les élections à portée nationale qui regroupent l’élection présidentielle, permettant l’élection du Chef de l’Etat ;  les élections législatives, permettant l’élection des Députés ; les élections sénatoriales, qui ont la particularité de se dérouler au scrutin universel indirect (les Sénateurs sont élus, non pas directement par les citoyens, mais par des grands électeurs eux-mêmes issus du suffrage universel direct).

Aujourd’hui, le défi majeur est l’accessibilité du processus électoral aux personnes handicapées. Autrement dit, comment améliorer l’accès à l’information électorale des personnes présentant des déficiences auditives, visuelles, motrices ou intellectuelles selon le mode de communication choisi par les candidats.

Serge Kevin Biyoghe

Rédacteur en Chef, Journaliste-Ecrivain, Sociétaire de la SCAM (Société Civile des Auteurs Multimédias), membre de la SGDL (Société des Gens De Lettres), membre du SFCC (Syndicat Français de la Critique de Cinéma), membre de l'UDEG (Union Des Écrivains Gabonais).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *