Gabon /Election présidentielle 2023 : Jean Donga candidat du RACE.

Le mouvement Rassemblement autour du chrétien élu (RACE), a présenté son candidat, le samedi 3 juin 2023 pour l’élection présidentielle avenir dans les locaux du siège de l’église de l’Alliance chrétienne au quartier Avea dans le deuxième arrondissement de la commune de Libreville.

Le Race qui regroupe un ensemble d’églises et d’hommes de Dieu a jeté son dévolu sur Jean Donga, un membre de l’église des Assemblées de Dieu. Cette cérémonie  officielle de présentation de candidature est une période charnière de la vie politique gabonaise. C’est dans cette optique que le président du Race, Blaise Moanda a révélé que ce regroupement d’église consiste à fédérer l’ensemble de la communauté chrétienne autour d’un seul candidat à l’élection présidentielle de 2023. Ce dernier a dénoncé le  manque de probité morale des récentes lois promulguées par le Parlement à l’exemple de la dépénalisation de l’homosexualité. Invitant le citoyen à choisir Jean Donga comme candidat, le président du Race a appelé les Gabonais à  faire corps derrière sa candidature, car « croyez-vous que c’est en restant à longueur de journées dans les temples que nous allons changer la donne ? », a-t-il déclaré, rajoutant que « La foi sans les œuvres est morte ».

Une vue de l’assistance

A son tour, le candidat, Jean Donga a décliné son ambition de reconstruire le Gabon autrement en inculquant des valeurs religieuses et républicaines à travers un triptyque: Une nation sauvée de tous les maux qui minent son bon fonctionnement et son développement; Une nation heureuse par l’épanouissement de son peuple et la beauté de ses ouvrages; Une nation modèle par la pratique des principes de bonne gouvernance et la qualité de son Elite. Il a indiqué qu’il souhaitait « ramener et redonner à chaque gabonaise et gabonais l’envie de vivre dans son pays quel que soit son domaine de compétence, son groupe ethnique, son appartenance religieuse ou son rang social ». Mais aussi de faire naître une nation sauvée de tous les maux qui minent son bon fonctionnement et son développement « l’idolâtrie ; les crimes de sang ou rituels, les détournements des deniers publics, l’injustice, la précarité… ». Rappelons que, Jean Donga est né le 17 novembre 1962 à Mayumba dans la province de la Nyanga, marié et père de trois enfants. De plus, il est comptable de formation et chef d’entreprise.

Aussi, la cérémonie de présentation s’est clôturée avec le rituel de l’huile d’onction au candidat, afin que le Seigneur lui donne les forces nécessaires pour conforter sa candidature et atteindre ses objectifs.

Durant le rituel de l’onction d’huile

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *