Gabon/Covid-19 : quand interdiction des manifestations sportives rime avec chantage à la vaccination.

0
491
Le Ministre de l'Intérieur Lambert Noel Matha

Compte tenu de la flambée de l’épidémie, le ministre de l’Intérieur, Lambert Noël Matha, a annoncé le 15 août dernier, la suspension des compétitions sportives. Il s’agit de la mise en place d’un autre reconfinement. 

En effet, les autorités ont renforcé les mesures de confinement car le Gabon va entrer dans une une troisième vague de Covid-19 incluant le variant Delta, toujours assorti d’un couvre-feu de 21 heures à 5 heures. Ainsi, les lieux de loisir, de culture et des compétitions sportives ne seront plus accessibles au public. Les habitants sont astreints à des déplacements d’une distance maximale d’un kilomètre autour de leur domicile.

Pour rappel, le gouvernement avait déjà instauré, depuis de nombreux mois, plusieurs restrictions : limitation des rassemblements publics à 30 personnes. Toutefois, certaines manifestations officielles, des rencontres concernant les sélections nationales et autres sports dont l’accès est conditionné par la présentation d’un test PCR négatif ou une carte de vaccination au Covid-19 sont admises. Ne peut-on pas traduire cette situation comme une obligation à se faire vacciné ? Car, depuis le début de la campagne de vaccination au Gabon, seules 71 000 personnes ont été vacciné soit environ 3,5% de la population. Même le chef de l’Etat Ali Bongo affirme « Il nous faut atteindre le chiffre de 60% de la population vaccinée afin d’envisager une levée totale des mesures de précaution liées à la Covid-19. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here