Gabon/Allocution du ministre de la Famille et de la protection de L’Enfance.

0
1030

Journée Internationale de la Femme 8 mars, avec pour thème international « le temps est proche : les activités ruraux et urbains transforment la vie des femmes.

Thème national : « la prise en compte des femmes rurales et autochtones : gage d’un développement inclusif et durable ».

Mesdames et Messieurs, Chers compatriotes,

A l’instar de la communauté Internationale, le Gabon célèbre le 08 mars de chaque année, la Journée Internationale de la Femme.

Cette Journée, initiée en 1974 par l’Organisation des Nations Unies, rappelle au monde entier la date du 08 mars 1857 à laquelle les femmes, aux Etats-Unis, avaient eu le courage de protester contre les conditions de vie inhumaines dont elles étaient victimes, revendiquant ainsi le droit à une pleine participation à l’essor de leur pays, en tant que citoyennes.

 

Mesdames et Messieurs,

Le Gabon, Etat partie à l’Organisation des Nations Unies, commémore cet événement depuis 1984, pour marquer son respect des conventions librement signées parmi lesquelles, la Convention sur l’Elimination de toutes les formes de Discrimination à l’Egard des Femmes (CEDEF) en 1983, l’adoption de la plateforme et du programme d’action de Beijing en 1995.

Le Gabon a également mis en place des mécanismes institutionnels pour la promotion de la femme. Il est en effet à noter pour s’en féliciter, que les femmes occupent de hautes fonctions de responsabilité aussi bien au sein du Gouvernement, dans l’Administration, au sein des Institutions de la République, qu’au plan politique.

Mesdames et Messieurs,

Cette année, l’Organisation des Nations Unies exhorte les Etats membres à célébrer cette journée sous le  thème : « Le Temps est Proche : les activistes ruraux et urbains transforment la vie des femmes ».

Le choix de ce thème s’inscrit dans le processus d’un mouvement mondial sans précédent, en faveur des droits des femmes, de l’égalité et de la justice.

La Journée Internationale de La Femme 2018 est l’occasion de transformer cette dynamique en actions, de favoriser l’autonomisation des femmes dans tous les contextes (ruraux et urbains), et de rendre hommage à toutes les femmes et à tous les hommes qui ont œuvré à l’amélioration des conditions de vie de la Femme Gabonaise.

En effet cette célébration 2018 est l’occasion de mobiliser tous les genres, car rien d’important ne peut se faire sans l’homme et la femme, compagnons indéfectibles de toujours et en toutes circonstances, dans un effort conjugué, pour un avenir meilleur et équitable des femmes vivant aussi bien en  zone urbaine que rurale. Chaque femme, d’où qu’elle soit a des droits : droit à l’éducation, droit à l’autonomie économique, droit à l’initiative d’entreprendre.

A cet effet, le thème retenu par le Gouvernement de la République, pour commémorer cette journée, est : «  La prise en compte des femmes rurales et autochtones : gage d’un développement inclusif et durable ».

Mesdames et Messieurs,

La Journée Internationale des Femmes 2018 est ainsi l’occasion de démontrer que l’autonomisation sociale et économique de la femme fait partie des préoccupations majeures de la Communauté Internationale, notamment depuis la Conférence Mondiale des femmes de Beijing (Chine) mais aussi de la communauté nationale.

Cette thématique est d’autant plus préoccupante qu’il est impératif, au 21ème siècle, et au regard de ce souci amplement exprimé par les femmes, lors de la consultation nationale qui a découlé de la décision prise par le Chef de l’Etat, Son Excellence Ali BONGO ONDIMBA, de faire de 2015 à 2025 « la Décennie de la Femme », qu’il est impérieux de donner un contenu réel à cette question si l’on veut atteindre les Objectifs de Développement Durable (ODD), en nous préoccupant d’avantage de nos compatriotes vivant en zone rurale.

Les femmes rurales sont souvent en marge des actions menées dans le cadre des politiques publiques en faveur des femmes. Ceci l’est davantage pour la femme autochtone qui ne bénéficie quasiment pas d’une attention spécifique et ce, dans tous les domaines : santé, santé sexuelle et reproductive, citoyenneté, politique, économique, éducation, autonomisation…

La politique de «l’Egalité  des chances », prônée par le Président de La République, Chef de l’Etat est une réponse à l’intégration de toutes les gabonaises et de tous les gabonais. Ce programme offre aux femmes rurales, autochtones et urbaines, des politiques spécifiques d’appui dans les domaines de la santé, de l’éducation, de la formation professionnelle mais aussi de la protection contre toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes.

Mesdames et Messieurs,

C’est l’occasion de rendre hommage et d’exprimer la reconnaissance du Gouvernement de La République et de la Nation à Son Excellence Ali BONGO ONDIMBA, Président de la République, Chef de l’Etat, pour avoir décrété la Décennie de la Femme Gabonaise pour la période 2015-2025 dont l’objectif principal est de supprimer de l’ordonnancement juridique toutes dispositions discriminatoires à l’égard des femmes et de les autonomiser.

C’est également le lieu de rendre un hommage mérité et particulier à Madame Sylvia BONGO ONDIMBA, Première dame du Gabon qui, aux côtés de son époux, s’est engagée à défendre les causes nobles et justes, afin de garantir la dignité humaine, notamment le plaidoyer en faveur de l’institutionnalisation de la Journée Internationale de la Veuve par l’ONU en 2010 ; et le combat en faveur de la gratuité du dépistage et de la prise en charge du cancer féminin.

Le Gouvernement de La République exprime aussi sa reconnaissance à l’endroit des femmes et des hommes ruraux et urbains qui ont œuvré et œuvrent avec abnégation et conviction, à l’amélioration de la condition de la femme gabonaise, en matière :

De défense des droits de la Femme et de l’Enfant ;

De promotion des droits de la femme ;

D’autonomisation économique de la femme.

Mesdames et Messieurs,

La commémoration active de la Journée Internationale de la femme pour l’édition 2018  sera jumelée à la célébration de la Journée Nationale de la Femme dans notre pays le 17 avril 2018.

Ce sera donc l’occasion, sous le thème national retenu, de dérouler toutes les activités programmées à l’effet de la commémoration de ces deux journées dédiées à la femme rurale. Il s’agit:

Des conférences-débats sur les peuples autochtones ;

D’un atelier de sensibilisation sur les droits fondamentaux des femmes de façon générale ;

De la diffusion d’une brochure sur les femmes et les hommes qui ont œuvré et œuvrent pour la promotion de la femme gabonaise ;

De la réalisation d’un publi-reportage  sur ces femmes et ces hommes ;

De l’organisation d’un atelier de formation des femmes rurales et autochtones aux techniques de transformation, de conservation et de commercialisation des produits du terroir ;

De l’organisation d’une foire exposition/vente des savoirs faire ruraux et autochtones.

Bonne fête à toutes les femmes vivant sur le territoire gabonais.

Je vous remercie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here