Finale de la Ligue des Champions de la CAF TotalEnergies : Al Ahly de Mosimane – Wydad AC de Regragui.

0
635
De gauche à droite le coach d' Al Ahly, le Sud-Africain Pitso Mosimane et le coach du Wydad le Marocain Walid Regragui

La finale de la Ligue des champions TotalEnergies CAF 2022 ne sera pas seulement un affrontement entre Al Ahly et le Wydad Casablanca, mais ce sera aussi un duel d’entraîneurs entre le Sud-Africain Pitso Mosimane et le Marocain Walid Regragui.

Déjà vainqueur de trois titres de Ligue des champions de la CAF avec les Mamelodi Sundowns of Africa en 2016 et des deux derniers avec les géants égyptiens d’Al Ahly en 2020 et 2021, Mosimane a l’opportunité de s’imposer solidement dans l’histoire du football africain.

Si le sélectionneur sud-africain décroche lundi la victoire pour le quatrième trophée de sa carrière en Ligue des champions de la CAF, il égalera le record établi dans cette compétition par l’un de ses prédécesseurs sur le banc des Diables rouges du Caire, Manuel José.

L’entraîneur portugais a remporté le titre continental phare en 2001, 2005, 2006 et 2008.

Mosimane , ayant remporté tous les trophées disponibles dans son pays (titre de champion et FA Cup et Ligue des champions de la CAF), il est juste de conclure qu’il a réussi son incursion à l’étranger dans l’une des ligues les plus compétitives d’Afrique qui est l’Egyptien. championnat avec des supporters parmi les plus exigeants.

Vénéré dans son pays pour avoir remporté des titres avec différents clubs, Mosimane a remis Al Ahly au sommet du continent en remportant six titres (deux Ligues des champions, une FA Cup égyptienne en 2020, un titre de champion d’Egypte en 2020 et deux Supercoupes de la CAF en 2020 et 2021) en seulement deux ans à la tête des géants du Caire.

S’il n’a pas connu la même trajectoire triomphale avec les Bafana-Bafana entre 2010 et 2012, Mosimane, dont la carrière de joueur lui a permis de jouer dans son pays et en Grèce, reste un modèle pour les entraîneurs africains notamment pour son adversaire lundi, Walid Regragui.

Mieux que le Sud-Africain, Regragui a eu une belle carrière de footballeur professionnel qui l’a mené à la finale de la Coupe d’Afrique des Nations CAN 2004 qu’ils ont perdue 2-1 contre les hôtes tunisiens.

Né en France en 1975, il a joué dans des clubs de son pays natal et en Espagne principalement de 1998 à 2011 avant d’évoluer pour devenir entraîneur avec son premier poste d’adjoint au sélectionneur national du Maroc de 2012 à 2014.

Adjoint de Rachid Taoussi, il a quitté son poste en même temps que celui qui lui a fait confiance comme entraîneur des Lions de l’Atlas.

Regragui est allé s’occuper de clubs au Maroc (FUS Rabat) et au Qatar (Al Duhail SC) et avec ces équipes, l’ancien latéral droit des Lions de l’Atlas a remporté les titres de champion.

Et c’est en août 2021 après que ses patrons qatariens ont mis fin à ses fonctions suite à son élimination de la Ligue des champions d’Asie qu’il débarque au Wydad Casablanca où il est en bonne voie pour réaliser un doublé.

Avec deux tours de matches avant la fin du Botola Pro 1, le WAC est en tête du classement avec 53 points, soit six points de plus que son plus proche rival le Raja qui compte 49 points.

Et en Ligue des champions de la CAF, il a bien manœuvré son bateau et son rêve de remporter le titre de champion d’Afrique est en route avec la possibilité de remporter le titre à domicile.

Ce ne sera pas une mince affaire contre Ahly et aussi contre Mosimane mais la victoire n’en sera que plus belle pour l’un des clubs mythiques de la capitale économique marocaine.

Et d’ailleurs, la dernière victoire du Wydad Casablanca en Ligue des champions remonte à 2017 et c’était contre Al Ahly (1-1 au Caire 1-0 à Casablanca).

La finale est la 11e rencontre entre Al Ahly et le Wydad Casablanca en Ligue des champions de la CAF, l’équipe égyptienne ayant dominé le duel jusqu’à présent, remportant quatre victoires contre deux pour le Wydad (D4).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here