Féfé Onanga trahit Jean Ping pour Ali Bongo Ondimba : un non-événement.

0
1286
Féfé Onanga lors d'une précédente intervention

Tout le monde sait que Féfé Onanga avait déjà quitté Jean Ping, et ce depuis son évacuation en Afrique du nord, entre le Maroc et la Tunisie pour recevoir des soins intensifs. Dès lors le pouvoir en place s’était rapproché de lui et l’avait promis du miel. Malgré le risque de revenir au Gabon et de connaître la même galère, Féfé Onanga a accepté de quitter Jean Ping par l’entremise des facilitateurs et fils de la localité, avec à Port-Gentil l’infatigable Michel Essonghé, conseiller  politique du Président de la République, de Gabriel Tchango, maire de la capitale économique.

L’ancien représentant de Jean Ping, dans la province du Moyen-Ogooué, a joué avec l’image de Jean Ping pour se faire connaître auprès de la population et des hommes politiques de cette localité. Féfé Onanga qui vociférait sur tous les toits de Port-Gentil qu’Ali Bongo Ondimba n’avait pas gagné l’élection présidentielle de 2016  en lieu et place de Jean Ping, même que le vainqueur est un homme qui manque de personnalité.

Comment après des posts assassins contre le pouvoir du bord de mer, Féfé Onanga se retrouve-t-il aujourd’hui avec ses ennemis d’hier ? Ne pouvait-il plus supporter la galère ? Qui sait ce qu’on lui réserve ?

Au siège du Parti démocratique gabonais (PDG) situé à Louis, l’on parle d’un non-événement. Normal, Féfé Onanga ne représente plus rien à Port-Gentil. Ce dernier a fait un choix personnel, celui de suivre l’argent. Force est de constater que l’outrage en vers le Président de la République est un accès direct au pouvoir du bord de mer.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here