Emprunt : 49,7 milliards de FCFA levés sur le marché des titres de la BEAC.

0
122
une partie du centre ville dans le premier arrondissement de la commune de Libreville.

 C’est le montant que vient de lever le Gabon sur le marché des titres  de la Banque des États de l’Afrique centrale (Beac), au cours du mois de janvier 2021.

En effet, au moment où, le pays se porte de plus en plus mal, les autorités pour tenter de relancer l’économie en pleine crise sanitaire ont opté pour des emprunts. Au cours du mois de janvier, ces derniers ont pu lever  49,7 milliards de FCFA, un  montant qui représente un peu plus de la moitié (52,5 %) de ce que le pays projetait de lever au cours du premier mois de l’année, soit 94,5 milliards de FCFA.    Les fonds levés en janvier sont constitués de 27,7 milliards de FCFA de bons du Trésor assimilables (BTA) contre 54,5 milliards de FCFA de prévisions et 22 milliards de FCFA des obligations du Trésor assimilables (OTA) contre 40 milliards de FCFA espérés.

 « Pour les prochains mois de l’année, le Gabon devra relever le défi de susciter plus d’intérêt autour de ses titres. Surtout que le pays envisage de lever sur le marché des titres publics de la Beac, pour le compte de l’année 2021, 883,5 milliards de FCFA constitués de 563,5 milliards de FCFA de BTA et 320 milliards de FCFA de OTA », explique un expert des marchés financiers africains basé à Londres.

Des milliards de fcfa  qui  vont permettre aux autorités de renflouer leurs caisses. Mais qu’en est –il   des programmes de relance de l’économie ?   Le gouvernement tiendra-t-il compte de toutes ces réformes pour mieux relancer l’économie ?  Une économie qui a du mal à décoller  depuis la crise sanitaire, et la mise en place de mesures drastiques.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here