Décapitation d’un bébé de 2 ans par son papa : une raison en entraine une autre.

0
1065
Ville de Lambaréné

La nouvelle a fait le tour des medias gabonais. En effet, le drame qui s’est produit à Lambaréné chef -lieu du Moyen Ogooué continue de nourrir les conversations des compatriotes gabonais. De ces échanges, une question revient sans cesse à l’esprit « qu’est-ce qui a réellement motivé un père à commettre l’irréparable? » Chacun y va de sa sauce.

Plusieurs raisons peuvent pousser un homme à commettre des actes de violence envers sa compagne et parfois envers les enfants dont ils ont la charge. Dans le cas de Christopher Emeka, ressortissant nigérian de 45 ans, l’on est partagé entre colère, effroi et frustration. Car, lorsqu’un drame arrive dans un couple, on se demande d’abord s’il est coutumier des tensions et autres agressions. Avant la survenue d’un tel drame, des signes annonciateurs sont perceptibles.

Pour s’être vu refuser la conception d’un enfant avec sa partenaire, Christopher Emeka a préféré en finir avec le bébé qu’il élevait avec sa petite amie. Accusant l’enfant d’être l’obstacle. Lorsqu’on se met en couple, il y a des signes qui ne trompent pas et l’on découvre la véritable personnalité de l’un et l’autre. Mais le plus souvent, on se laisse aveugler par l’euphorie de l’amour et on refuse d’ouvrir les yeux. Très vite, l’animosité prend place.

En ce qui concerne les raisons du passage à l’acte de ce dernier dans ce crime digne d’un film d’horreur, il y a plusieurs hypothèses. La jalousie serait un facteur avéré, mais plus loin nous voyons le fait que Christopher Emoka, avait hâte d’obtenir la nationalité gabonaise, conscient qu’en concevant un enfant avec sa petite amie, il l’obtiendrait facilement. C’est un effet de mode aujourd’hui, de voir des ressortissants étrangers se mètrent en couple avec des Gabonaises. C’est aussi peut-être le fait du prix astronomique de la carte de séjour. L’autre hypothèse révèle que Christopher Emoka est un ancien soldat mercenaire ayant fui son pays qui, voulant s’offrir une nouvelle vie s’est malheureusement noyé par ses instincts de tueur.

Aussi, seul Christopher Emaka sait pourquoi il a mis fin à la vie d’un enfant. Ce drame restera longtemps dans les mémoires des populations  de Lambaréné, mais encore plus par Ekemeza Me Nguema qui git dans un lit d’hôpital après avoir subi l’agression à la machette de son copain.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here