Coupe du Monde Qatar 2022 : Le succès camerounais sur le Brésil, historique en tous points.

0
514
Vincent Aboubakar durant l'action du but

Ce vendredi, le Cameroun a enregistré une victoire historique face au Brésil : entre autres records, les Lions Indomptables sont devenus les premiers Africains à faire plier la Seleção en Coupe du Monde. Le Cameroun a battu le Brésil 1-0. Le capitaine Vincent Aboubakar a marqué le but libérateur.

Si le Cameroun est éliminé de la Coupe du Monde de la FIFA 2022™, les Lions Indomptables ont toutefois magnifiquement soigné leur sortie en battant le Brésil 1-0 au Lusail Stadium lors de la troisième journée du Groupe G.

Vincent Aboubakar, encore lui, a libéré les siens au terme d’un match pourtant dominé par la Seleção, avec notamment 21 tirs pour le Brésil, contre 7 pour le Cameroun. Mais il a suffi qu’un des trois tirs cadrés de l’équipe de Rigobert Song fasse mouche pour rendre euphorique tout un peuple.

Et grâce à cette frappe décochée dans le temps additionnel de la deuxième période, à la 90e+2, les Camerounais sont entrés dans l’histoire à plus d’un titre.

Il s’agit tout d’abord de la toute première victoire des Camerounais face au Brésil en Coupe du Monde de la FIFA™. À Brésil 2014, ils s’étaient inclinés 4-1 après des buts signés Neymar, deux fois, Fred et Fernandinho. Vingt ans plus tôt à USA 1994, c’était Romário, Márcio Santos et Bebeto qui trompaient la vigilance de la défense camerounaise pour lui infliger une défaite 3-0.

Lors de cette rencontre, l’actuel sélectionneur Rigobert Song avait été exclu. Son capitaine à Qatar 2022, Vincent Aboubakar, a connu le même sort pour une autre raison : envahi par la joie après avoir marqué, il a retiré son maillot et a reçu un carton jaune, son deuxième de la soirée. Il avait été averti une première fois pour une faute – jugée nécessaire par beaucoup – aux abords de la surface de réparation alors que le Brésil poussait pour marquer. Il est ainsi devenu le premier joueur à marquer et à écoper d’un carton rouge dans un même match de Coupe du Monde depuis Zinedine Zidane en finale 2006 face à l’Italie.

Mais le principal n’était pas là pour l’homme qui avait déjà remis son pays sur la bonne voie dans le nul 3-3 face à la Serbie. “Le Cameroun peut sortir de la compétition la tête haute”, a-t-il déclaré au micro de beIN Sports. “En plus ça faisait des années que le Cameroun n’avait pas gagné un match de la Coupe du Monde.”

La dernière fois, en effet, remontait à 2002, face à l’Arabie saoudite, en deuxième journée, grâce à un but de Samuel Eto’o. Cette victoire attendue de longue date embarque par la même occasion tout le continent dans la fête : c’est la première fois que toutes les équipes africaines participantes enregistrent au moins une victoire dans une seule et même édition du Mondial. Au Qatar, le Sénégal et le Maroc ont signé deux victoires chacun, la Tunisie, le Ghana et donc les Camerounais une. Ces derniers sont, par ailleurs, devenus les premiers Africains à battre le Brésil en Coupe du Monde.

Ce fut donc une magnifique soirée pour ces Lions qui ne se sont pas laissés mater face à une équipe certes remaniée mais qui comportait tout de même dans ses rangs des joueurs de calibre comme Gabriel Jesus, Rodrygo, Fabinho ou encore Fred.

“C’est une très grande joie de pouvoir réaliser un rêve : jouer une Coupe du Monde face au grand Brésil, avec des joueurs que je vois jouer chaque week-end en Premier League et dans les meilleurs championnats du monde”, a réagi Jérôme Ngom Mbekeli (24 ans) au micro de L’Équipe. Il est entré à la 86e minute pour sa toute première sélection avec le Cameroun. “Je me retrouve à jouer contre eux, c’est ça qui fait ma fierté, et en plus je fais une passe décisive.”

Une passe décisive qui restera dans les annales à jamais. Les Lions Indomptables, en tous points historiques.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here