ARISE dans le processus de développement social des Gabonais et de la nationalisation des emplois.

0
175
Gabon zone économique spéciale de Nkok.

Dans le contexte de la mondialisation néolibérale qui dissout la souveraineté des Gabonais, les nationalisations des emplois sont devenues une urgence à la fois économique et démocratique. C’est un des moyens, pour les Gabonais, de peser sur leur destin.

Aussi, lors de son dernier conseil d’administration du 24 juin 2020, la société ARISE qui comprend ARISE Integrated Industrial Platforms (IIP), ARISE Ports & Logistics (P&L) et ARISE Infrastructure Services (IS) a annoncée l’accession à des postes de Direction trois Gabonais. L’objectif de cette restructuration vise la promotion de talents nationaux à des postes de Top Management, et donc de remplir ses promesses de Gabonisation de postes clés. Il s’agit de :

  • Monsieur Igor SIMARD est nommé au poste de directeur d’Arise IIP&IS, en plus de la fonction de DG de GSEZ Airport, dont il assumera l’entière responsabilité. Conseiller à la Présidence de 2011 à 2017, M. Simard maitrise les rouages de l’administration gabonaise. Il forge encore plus sa réputation professionnelle au sein du Fonds National pour le Développement du Sport, en tant qu’administrateur général, et avec pour principale mission, celle de restructurer le FNDS. Nommé au poste d’Administrateur Général de la ZERP de Nkok en 2019, Mr Simard connait et soutient les projets de GSEZ depuis 10 ans déjà. A Nkok, il est chargé entre autres, de la Gestion du Guichet Unique, de la redynamisation des services douaniers, ou encore de la restructuration des finances de l’Autorité Administrative de Nkok. En tant que Directeur pays ARISE IIP & IS Gabon, M. Simard devra assurer la supervision administrative du portefeuille ARISE IIP&IS au Gabon. Il représentera aussi les différentes activités de ARISE auprès de toutes ses parties prenantes. Il représentera aussi les différentes activités d’ARISE auprès des différentes prenantes.

  • Mme Amandine OGOUEBANDJA Première employée de la société Olam, Amandine OGOUEBANDJA est l’une des premières femmes gabonaises à accéder aux fonctions managériales. Tour à tour, elle exerce avec brio les postes de Responsable Marketing Olam, puis Conseiller Technique et Financier du Directeur Pays, et enfin Coordinatrice Provinciale du projet GRAINE (Woleu-Ntem). Jusqu’ici, elle occupait alors le poste de Directrice des Affaires Générales. Mme Amandine Ogouebandja, qui cumule 10 ans d’ancienneté, s’illustrera désormais au poste de Directrice Générale Adjointe de la SAG.

  • M. Alain Ngadjui est nommé au poste de DGA pour les plantations du Gabon. Précédemment Directeur Financier – Olam Gab SA, il occupait à ce jour les fonctions de Directeur Audit et conformité Olam Gabon. Mr Ngadjui sera désormais responsable des relations avec le gouvernement, des affaires publiques et autres taches annexes.

Nous vivons donc, un moment souverainistes. Nationaliser des emplois a un coût mais porte aussi des bénéfices en termes de souveraineté économique et sociale. On voit que la contrainte d’ARISE peut ainsi vite devenir une juteuse opération pour les actionnaires privés.

ARISE nationalise pour empêcher la captation par des particuliers de biens communs comme les ressources naturelles. De même, l’outil monétaire, ne saurait être soustrait à la société sans amputer la capacité des Gabonais à se saisir de son destin économique. Aussi la nationalisation des emplois doit être un postulat pour toute politique de rupture.

Bien entendu, la question du contrôle des activités économiques nécessitera une bonne coopération des uns et des autres. Cela exige des formes de participation démocratique dans l’entreprise, afin que les nationalisations soient aussi des socialisations, et pas uniquement des étatisations.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here