Gabon/Libreville/AVERDA rassure

0
1476

Depuis un certain temps, des récriminations sur l’insalubrité de la capitale gabonaise sont faites par les medias contre la société de ramassage des ordures ménagères, AVERDA implantée à Libreville au Gabon, et qui avait réussi à résoudre en peu de temps l’épineux problème de l’insalubrité de cette ville. Plusieurs raisons avaient été évoquées.
Nous nous sommes rendus dans cette entreprise afin de vérifier l’information et toucher du doigt le système AVERDA. S’agissant des salaires impayés allégués par certains journaux, notre investigation menée contradictoirement laisse apparaître qu’à ce jour, aucun problème de salaire n’est relevé à AVERDA. Cependant, un retard de 6 jours calendaires a été observé dans le paiement des salaires du mois de septembre dernier. Cette situation exceptionnelle a été la conséquence des troubles post- électoraux qui ont retardé la mise en connexion pour transmission et traitement des états de salaires par les agences où l’ensemble des salariés est bancarisé.
Au sortir de la crise postélectorale des présidentielles du 31 Août 2016 au Gabon, plus de 600 bacs à ordures ont été brûlés y compris des Tools box détruits, vandalisés qui permettaient de ranger le matériel de travail pendant cette période. En ce qui concerne la comptabilité financière, un bac est équivaut à 250 000 francs hors taxes ce qui coûtera cher à la société AVERDA dans les jours avenirs.
Cette perte des bacs oblige la société à collecter les ordures à même le sol, ce qui rallonge le temps de collecte par point d’apport volontaire qui passe d’une minute trente seconde (1mn30) à une heure trente minutes (1h30 mn) minimum.
Toujours dans cette période, il faut dire aussi que le ramassage des ordures étaient arrêtés pour des raisons évidentes de sécurité. Techniquement un jour d’arrêt correspond à une semaine de rattrapage en terme de collecte d’où le temps observé d’amoncellement des immondices.
En ce jour, la situation est revenue à la normale après la mise en place d’un dispositif d’urgence 100% AVERDA made in Gabon avec un redéploiement progressif de nouveaux bacs à ordure tiré du STOCK prévisionnel.
AVERDA société de droit saoudien, son siège commercial étant basé à Dubaï, et le siège juridique à Londres avec des capitaux privés 100% Saoudien. Au niveau de la représentation de Libreville, elle emploie 1000 personnes dont 98% des Gabonais et 2% des expatriés qui composent l’ensemble de l’encadrement technique, et utilise une flotte automobile de 110 véhicules.
Cette société a comme Directeur Général MAHER de nationalité Libanaise, suivi d’un Directeur Administratif Gabonais chargé des relations publiques MINKO OLENGA.
Mebek/Ghislain Makomaza

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here