Urgent : Echec d’interpellation du pasteur Bruno Georges Ngoussi

0
1039
Pasteur Georges Bruno Ngoussi

La direction de communication du pasteur Bruno Georges Ngoussi, responsable de l’Eglise Internationale Nazareth à Okala au Nord de Libreville à failli  faire l’objet d’une interpellation  ce dimanche 12 décembre par les agents à la solde d’un gouvernement qui ne sait plus quoi faire pour soulager la population en ce temps de crise sanitaire liée au coronavirus et à l’augmentation sans cesse croissant du panier de la ménagère.  

Il y a exactement une heure que le pasteur Georges Bruno Ngoussi, membre de la coalition pour la nouvelle république, et ancien candidat à l’élection à la présidentielle de 2009 à échapper à l’interpellation des agents  du B2, habitué à réagir de la sorte. L’on s’en souvient également que Fortuné Edou et Eris Otsété ont fait l’objet d’un enlèvement par les agents du B2, après avoir reçu l’ordre d’Ali Akbar Onanga et Osseni Ossé. Vraiment regrettable de réagir de la sorte, ce qui, il faut le dire, dégrade une fois de plus l’image du Gabon à l’international.

Les auteurs de tel agissements devraient avoir honte en réagissant de la sorte au lieu de trouver des solutions en termes de répartition des richesses du pays. Où encore faire en sorte que la vaccination ne soit pas obligatoire en république gabonaise.  Des libertés individuelles bafouées par des personnes qui rendent un mauvais service au pouvoir d’Ali Bongo Ondimba, qui certainement n’est pas informé de tout ce qui se trame et Dieu seul sait combien de personnes seront enlevées le mercredi 15 décembre prochain. La prudence est donc de mise, le pouvoir semble avoir perdu le contrôle.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here