RHM/RPM : Quand le ministère de l’intérieur crée le flou dans les esprits des gabonais ?

0
265
une vue du récépissé de dépôt reçu par le RPM.

Le Ministère de l’intérieur en confirmant l’existence légale du RHM, serait en train de créer une confusion en ce qui concerne l’existence légale du parti rassemblement héritage et modernité. C’est en tous cas ce que pensent, les leaders du parti rassemblement pour la patrie et la modernité, après avoir reçu de cette institution le récépissé de confirmation des modifications opérées lors du congrès organisé par ledit parti.

Le ministère de l’intérieur vient de confirmer que le parti rassemblement héritage et modernité n’aurait pas été dissout. De ce fait,  ce parti continu de garder son existence légale. Des propos qui réconforte Michel Menga et son acolyte exclus des rangs du RPM, lors de la réunion organisée le samedi dernier par les membres du bureau politique du dit parti. 

Les six députés élus  de ce parti,   dont Michel Menga a demandé de regagner ses rangs,  pourraient  se retrouver dans une  situation inconfortable après ces déclarations du ministère de l’intérieur. Des déclarations qui laissent  penser que,  les démarches engagées par les responsables du RPM n’ont pas été prises en comptes. Si non,  comment comprendre que,  les principaux animateurs de ce parti ont pris la décision lors d’un congrès de changer de dénomination. Des changements notifiés  au ministère de l’intérieur qui a d’ailleurs pris acte de cette transformation en remettent un récépissé aux responsables du RPM.

La Constitution gabonaise prohibant tout changement de formation politique suite à une élection,  la position du ministère de l’intérieur met les parlementaires  dans une situation rocambolesque.

Les militants du RPM qui suivent cette actualité de très près attendent les conclusions.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here