Rendre la commune de Libreville très belle en cette période de fête

0
307
Dégradation de la route de Nzeng-Ayong non loin du stade et du centre de santé de cet arrondissement.

Les opérateurs économiques et les citoyens de la commune de Libreville et ses environs  sont invités  à rendre  leurs devantures propres, pour éviter de sanctions, cela fait suite  à la décision du Délégué général en charge de la commune de Libreville, le Général de brigade, Judes Ibrahim Rapontchombo, pour  résoudre les problèmes d’insalubrité et d’incivisme enregistré  dans  la capitale gabonaise.

 

Dans un communiqué publié le mardi 12 décembre 2023 dans le  quotidien L’Union, le maire de la commune de Libreville a ordonné aux citoyens et aux opérateurs économiques d’effectuer le nettoyage des façades de leurs édifices, sous peine de sanctions sévères. Une mesure qui  s’inscrit dans la perspective des festivités de fin d’année 2023, incitant le premier magistrat de la ville de Libreville à sensibiliser l’ensemble des concitoyens sur la nécessité de l’entretien de leurs espaces de vie et commerciaux, tout en rappelant les dispositions de l’arrêté n°001/2000 du 1er février 2000, régissant l’hygiène et la salubrité publique dans la commune dans ladite commune.

 

Il est plus qu’urgent d’adopter de nouvelles pratiques : opérateurs économiques et citoyens partagent la responsabilité de préserver la beauté de la capitale gabonaise en cette fin d’année.

 

Aussi, sur le plan réglementaire, chaque riverain est tenu d’assurer la propreté de sa concession, notamment de sa devanture. L’article 2 de l’arrêté susmentionné stipule que « chaque propriétaire ou locataire de terrain bâti ou non bâti a l’obligation d’entretenir les sols qu’ils occupent en parfait état de propreté, jusqu’aux limites mitoyennes de la concession, englobant les trottoirs, les caniveaux ouverts ou couverts, la chaussée restant la responsabilité exclusive de la Mairie de Libreville ».

 

La Mairie de Libreville entend également faire respecter les heures de dépôt des ordures dans les bacs à ordures de 18 heures à 21 heures.

 

Annonce salutaire au regard de l’état déplorable de certains endroits de la cité qui terni l’image de la commune. Il fallait forcement agir un jour pour le bien de l’environnement.

 

La contribution de tout un chacun serait la bienvenue pour appuyer les efforts de la mairie centrale qui par moments  baisse souvent la garde au profit des amendes journalières.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here