CTRI: La marche vers la félicité

0
268
Le Président du CTRI, Oligui Nguema

Un sage fang me disait : Si un chien que tu as élevé commence par mordre les membres de sa famille adoptive, il est sage de l’éloigner (un euphémisme) de la maison familiale.

 

Le Général Oligui a certainement muri cette réflexion et a fini par achever l’oeuvre que Dieu a entamée à Ryad, en 2018, en vue de protéger ce pays béni, le Gabon.

 

On ne peut pas régler les maux de 56 ans en deux ans ! Nous en sommes conscient.

 

En 1998, Jacques Chirac disait: «on ne peu pas changer de politique avec les mêmes hommes».

 

Nous disons qu’on ne peut pas reconstruire un nouveau pays avec des Gabonais ‘’génétiquement’’ pédégiste. Nous remarquons les rémanences de l’ancien régime persister malgré la volonté de changement proné par le peuple gabanais: Des Policiers et Gendarmes qui continuent à spolier le contribuable ostensiblement en arrêtant quotidiennement des taxis et pourtant c’est l’une des activités de prédilection des jeunes Gabonais.

 

Nous nous sommes appropriés la symbolique de ‘’ cent jours’’. C’est devenu une coutume politique dans plusieurs démocraties occidentales et dans le monde. En ‘’ 100’’ jours, depuis le 30 août 2023.

 

Voici ce qui a changé: Réhabilitation des retraites, des bourses scolaires, recrutement à la fonction publique, distribution des manuels scolaires, réactivation de la Task Force…

 

Ce qui n’a pas changé: Trop d’audiences et d’effet d’annonces présidentielles, l’ancien logiciel ministériel est encore fonctionnel!

 

Le peuple Gabonais tout entier reste suspendu aux résultats issus du prochain Dialogue National ; ce sera enfin notre essor vers la félicité!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here