Pour une inclusion de l’éducation.

0
142
Lycée d'Application Nelson Mandela

L’école inclusive en est donc à ses débuts. Encore faut-il une volonté politique claire pour la construction d’une telle école. Il faut qu’elle soit décrétée pour qu’ensemble direction, équipes scolaires, parents, élèves puissent la construire.

Aussi, conformément à son mandat, le Rapport GEM 2020 à terme évaluera les progrès accomplis dans la réalisation de l’objectif de développement durable 4 (ODD 4) sur l’éducation et ses dix cibles, ainsi que d’autres cibles éducatives connexes dans le programme des ODD. Le Rapport traitera également de l’inclusion dans l’éducation, en portant une attention particulière à tous ceux et celles qui sont exclus de l’éducation, en raison de leurs antécédents ou de leurs capacités. Le Rapport est motivé par la référence explicite faite à l’inclusion dans la Déclaration d’Incheon de 2015 et par l’appel à assurer une éducation de qualité, inclusive et équitable qui figure dans la formulation de l’ODD 4, l’objectif global de l’éducation. Le Rapport nous rappelle que, quel que soit l’argument contraire évoqué, nous avons l’obligation morale de veiller à ce que chaque enfant ait droit à une éducation appropriée et de haute qualité.

Le Rapport analysera également les défis qui nous empêchent de réaliser cette vision et exposera des exemples concrets de politiques de pays qui sont parvenu à relever ces défis avec succès. Parmi ces défis, nous notons les conceptions différentes du mot inclusion, le manque de soutien des enseignants, l’absence de données sur les personnes exclues de l’éducation, les infrastructures inappropriées, la persistance des systèmes parallèles et des écoles spécialisées, le manque de volonté politique et de soutien communautaire, le financement non ciblé, la gouvernance non coordonnée, les lois multiples mais non cohérentes et les politiques qui ne sont pas accompagnées de mécanismes de suivis.

Pour rappel, afin d’enrichir sa base de données en ligne sur les Inégalités et l’éducation (World Inequality Database on Education) (WIDE), le Rapport GEM a lancé en janvier 2020 un nouvel outil de suivi en ligne nommé Progrès dans l’éducation qui retracera l’histoire des données de l’ODD 4 en utilisant les dernières technologies de publication et de visualisation des données.

Une nouvelle plateforme en ligne complémentaire Profils sur l’éducation (PEER) préparée par l’équipe du Rapport GEM a aussi été lancée en avril dernier, décrivant les lois et les politiques des pays en matière d’inclusion et d’éducation.

Pour le compte de l’année 2020, le Rapport GEM lancera également deux rapports régionaux spéciaux produits en collaboration avec des partenaires régionaux. Les rapports offriront une compréhension approfondie de l’inclusion dans l’éducation en Amérique latine et dans les Caraïbes (en juin 2020) ainsi qu’en Europe centrale et orientale, dans le Caucase et en Asie centrale (en décembre 2020).

Cette étude tend à montrer que l’inclusion est au mieux bénéfique pour les élèves, au pire ne nuit pas à leurs acquisitions. La poursuite de l’éducation inclusive au Gabon semble donc être une bonne chose pour les élèves. Elle permet d’offrir un véritable service public de l’éducation à tous les élèves.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here