Pierre Alain Mounguegui président de la Fegafoot : « Je suis satisfait de la contribution de la presse ».

0
719
Pierre Alain Mouguengui, président de la FEGAFOOT sous les verrous

Le président de la Fédération Gabonaise de Football a animé une conférence de presse le 11 juin 2019 au siège fédéral sis à Owando. Face aux journalistes, trois (3) points ont été débattus.

C’est un Pierre Alain Mounguegui décontracté et rassurant  qui est apparu devant les hommes et femmes de medias. L’homme est venu apporter des éclaircissements sur l’affaire de «  viol, agressions sexuelles et harcèlement » subie  par les joueuses des U20 de l’équipe féminine de football lors de leur séjour à Marseille pour le compte du tournoi Ladis-Cup.

En effet, selon le président fédéral, le retour de  ce qui s’est passé à Marseille relève de pure invention dans le but d’expliquer les différentes défaites concédées par nos représentantes lors du tournoi. Rien de ce qui a été dit par voix de presse n’est vraie «  oui nous avons confisqué les passeports et les téléphones portables afin d’empêcher que certaines joueuses ne fuguent le groupe ». Des explications, semble t-il,  logiques dans l’ensemble. Le patron du football de notre pays a également fustigé le comportement de l’ancienne présidente de la commission football féminin qui a participé à cette mascarade médiatique dont le but était de nuire au président fédéral. Car selon Mounguegui, cette dernière avait pris quelque filles à son compte notamment celles du Woleu-Ntem (4). Ensuite, des injonctions sur des messages de violence corporelle subies en regroupement sont envoyées à certains journalistes qui les diffusent. Autant   d’allégations qui ont suscité la réaction du ministre des sports de porter l’affaire devant les tribunaux pour que la lumière soit faite et les auteurs punis.

Dans les premiers éléments de l’enquête effectués par le B2, les joueuses ne reconnaissent pas avoir subi des agressions ou des attouchements durant leur séjour à Marseille. Dans  tous les cas, l’affaire est en cour. Elles (4 filles) ont été remises à leurs parents pour  aborder les examens de fin d’année. Sur les autres points, le président de la fédération Gabonaise de football est revenu sur la désignation d’un coach-adjoint de Patrick Neuveu.

«  Le sélectionneur adjoint sera Gabonais et sera connu dans les brefs délais ».Non sans revenir sur le déficit de véritables  techniciens en la matière dans notre pays. Il est revenu sur le cas Neuveu qui n’a pas encore signé de contrat. Selon Pierre Alain Mounguegui, c’est le ministère des sports qui tarde à avancer le dossier.

Concernant les fonds alloués par la FIFA aux fédérations sportives, le président s’est voulu pédagogique.

« Les fonds alloués à la fegafoot sont de 250 000 dollars (soit 220 000 000 FCFA)  par trimestre.  Ce  fond va dans le fonctionnement de la structure et dans  l’investissement des différentes compétitions organisées  par la Fédération (tournois des jeunes et des filles) ». Il  a précisé que ce fond n’intervient qu’après évaluation et surtout concrétisation de ces projets par les experts de la FIFA envoyés  par l’instance faîtière, d’où la tenue de deux Assemblées générales par an pour juger de l’effectivité du programme.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here