Oyem: Les travaux de réhabilitation des voiries urbaines dans l’expectative

0
459
Les engins de la société Construmar sur le terrain

Construmar, une société espagnole, y est visible sur le terrain depuis quelque temps dans le but de procéder au bouchage des nids- de -poule  et crevasses qui jalonnent les principales artères de la ville d’Oyem. Ce travail s’effectue avec une PME locale (SOGEV) dont l’expérience n’est plus à démontrer dans ses états de service.

 

En attente du lancement des  grands travaux dont construmar cette société d’envergure sur régionale en la matière des routes est commise à l’exécution de la tâche pour remettre les voiries de la ville d’Oyem, sous une forme éclatante. Ses artères qui se sont dégradées au fil du temps, datant de 78, avaient  besoin d’une cure de jouvence afin de rendre à nouveau la fluidité de la circulation dans Nkoum-Ekiègn, il s’avère, selon Daniel ONDO, l’un des responsables que lesdits travaux couvrent un linéaire de 15,500 km et que la durée des travaux s’étendent sur plusieurs mois.

 

Il faut dire depuis l’arrivée de cette société dans la ville, il y a de l’effervescence dans l’air d’autant l’employabilité des jeunes en quête de travail est conditionnée dans cette œuvre. Animée par cet élan de solidarité, construmar cette société espagnole en provenance de la Guinée Equatoriale renforce de facto les liens d’amitié et de fraternité qui existent entre les deux pays qui de par leurs relations séculaires font un.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here