Mort de Jean-Yves Messan, pionnier de la musique moderne gabonaise.

0
235
Jean-Yves Messan

Né le 10 janvier 1953, Jean-Yves Messan est décédé à 67 ans au Centre Hospitalier Universitaire de Libreville (CHU). Hommage à l’artiste et producteur, fondateur du studio indépendant Mandarine.

Une manière de vivre libre, d’aimer, de danser et de concevoir la musique gabonaise des années 70 aux années 2000, disparaît soudain à l’annonce du décès de Jean-Yves Messan, auteur, compositeur, producteur et fondateur du studio mandarine.  Depuis le jeudi 4 juin, le monde de la musique gabonaise rend hommage à l’un de ses mentors qui laisse derrière lui un héritage considérable, notamment dans la défense des artistes et la représentation des labels indépendants.

Epris de musique et de nouvelles tendances, Jean-Yves Messan et son équipe se sont également penchés sur la musique moderne gabonaise qui a connu son âge d’or dans les années 90-2000. A travers son studio d’enregistrement, il a produit et révélé de nombreux talents de la musique gabonaise tels que, Serges Egniga, Landry Ifouta, Nadège Mbadou, Amandine, Aimé Pounah, Nanou.

Les professionnels de la culture comme Jean-Yves Messan ont organisés avec des conséquences durables sur l’économie de la musique, la production de contenus culturels jusqu’à gagner le cœur de la jeunesse des quartiers populaires et les plus hautes sphères de l’Etat.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here