Moanda: Bras de fer entre la direction générale de la Comilog et les populations de Leyima

0
1994
Léod- Paul Batolo, le directeur général de la Comilog semble être perdu

La COMILOG (Compagnie Minière de L’Ogooué) qui exploite le manganèse dans la ville de Moanda depuis plus d’un demi siècle, dans sa volonté d’étendre son exploitation, a décidé de déménager les populations riveraines à son périmètre minier. Il s’agit des habitants des quartiers Leyima et Lekolo 2 de Moanda.

À cet effet, COMILOG, ayant pris l’engagement de reloger lesdites populations sur un nouveau site, à travers un cahier de charges établi en amont, n’a visiblement pas respecté celui-ci contrairement a ce que la direction générale voulait faire savoir en guise de satisfaction au regard des vidéos mensongères. Conséquence, un conflit entre le géant minier et les habitants du quartier Leyima ne cesse de causer des soulèvements de ceux-ci, malgré plusieurs réunions infructueuses organisées entre les deux parties, et même parfois en présence des autorités locales.

Parmi les revendications de ces populations, on compte :

– Le non-respect par la Comilog de la loi foncière en matière d’expropriation.
– L’instabilité du nouveau site abritant les nouvelles maisons avec risque d’inondation.
– La non construction, sur le nouveau site, d’un centre médical ou d’un dispensaire, d’une école, d’aires de jeux, d’un marché, etc.
– Le non-respect par la Comilog des mesures des parcelles de terrain et du positionnement des parcelles situées en bordure de route.
– Le non-respect des paramètres relatifs à la construction des maisons (mauvaises fouilles, etc).
– Le non-respect des dimensions des nouvelles maisons par rapport aux anciennes qui risquent d’être détruites dans les prochains mois ou années.
– Le non-respect des indemnisations relatives aux arbres fruitiers et aux tombes, etc.

Ainsi, n’ayant pas trouvé satisfaction jusqu’à présent, malgré les multiples réunions et l’involonté de la direction générale de  Comilog de répondre favorablement à leurs demandes, les populations du quartier Leyima, constituées en un Regroupement, le REGROUPEMENT DES AUTOCHTONES DU VILLAGE LEYIMA, en appellent à l’arbitrage des plus hautes autorités du pays, en tête desquelles le CTRI, dirigé par le Président de la transition, président de la République, Chef de l’Etat, le général de brigade Brice Clotaire Oligui Ngema.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here