Mgr Ettore Balestrero, l’émissaire du Vatican pour la RDC.

0
735
Mgr, troisième en partant de la gauche, le nouvel interlocuteur de la RDC

Recherche de l’amélioration des relations entre  le Saint-Siège et la République démocratique du Congo. Ainsi,  le Vatican a annoncé le vendredi 6 juillet  l’envoi de Mgr Ettore Balestrero comme un chargé d’affaires à la nonciature de Kinshasa. Un diplomate chevronné qui remplace le nonce Montemayor, rappelé à Rome en début d’année.

Le Vatican refuse de  rompre les ponts avec Kinshasa, malgré le bras de fer qui oppose l’Eglise congolaise à Joseph Kabila : tel est le message envoyé par Rome à la République démocratique du Congo en nommant Mgr Ettore Balestrero, selon le communiqué.

Le Saint-Siège précise dans un bref communiqué que le diplomate italien est nommé « chef de mission pour expédier les affaires courantes à la nonciature apostolique à Kinshasa », il ne s’agit donc pas de nommer un nouveau nonce, du moins pour l’instant, avec statut d’ambassadeur.

Mais la tâche d’Ettore Balestrero sera bien de remplacer l’Argentin Luis Mariano Montemayor, rappelé à Rome et dont l’avenir reste inconnu. Le Saint-Siège réinstalle donc un interlocuteur dans la capitale congolaise alors que le dialogue semblait rompu avec le nonce sud-américain qui n’avait pas hésité à soutenir les manifestations du Comité laïc de coordination.

Âgé de 52 ans, Mgr Balestrero est l’une des figures montantes de la diplomatie du Saint-Siège. Ancien-sous-secrétaire pour les relations avec les Etats (c’est-à-dire vice-ministre des Affaires étrangères du Saint-Siège), il était jusqu’ici nonce en Colombie et l’une des chevilles ouvrières de l’accord de paix signé avec la guérilla des Farcs en novembre 2016. En somme, un homme des missions difficiles.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here