Mesures restrictives : Dr Nicole Asselé, a-t-elle eu l’autorisation du parti ?

0
191
Dr Nicole Assélé, délégué générale du CLR.

La question mérite d’être posée,  depuis que cette dernière a donné l’avis du parti,  sur les mesures restrictives instaurées par le gouvernement. Une position que certains militants contestent, même si c’est le part de son père.   

Les nouvelles mesures restrictives instaurées par le gouvernement sont très contestées au sein de la population. Pour tenter de dissuader  les militants de son parti  à accepter et à appliquer lesdites mesures, Nicole Asselé ,  au nom  du parti  le Centre des libéraux réformateurs (CLR), a affirmé son soutien au gouvernement tout en recommandant aux respects des mesures barrières au  regard des risques  et du nombre sans cesse croissant du nombre de cas positifs, à faire preuve de solidarité.  Un avis très contesté par certains militants de cette formation politique qui estiment  que le poste de Nicole Asselé sur facebook, n’engage qu’elle-même et non le parti.

Selon les militants, elle  tenterait à travers ce poste  d’attirer les regards du pouvoir sur elle. Il n’y aurait pas eu des réunions du parti,  pour donner la conduite à tenir aux militants face aux nouvelles mesures restrictives. Un avis du délégué général de ce parti, qui  ne tient nullement compte des  préoccupations des populations du Gabon dont certains sont membres de ce parti.

« Je peux comprendre ces frustrations et déplorer ces restrictions de libertés individuelles, autant je fais mien, l’appel du Président de la République à notre sens élevé de responsabilité et de civisme » a écrit sur sa page Facebook la Déléguée Générale  de ce parti. Des propos balayés d’un revers de la main par les militants dudit parti.

Ainsi,  Nicole Asselé qui pensait que les militants devaient l’accompagner dans ces démarches, s’est visiblement fourvoyée.

Le CLR pour éviter  le ridicule devrait commencer par réfléchir sur une conférence de presse pour démontrer que le parti est d’avis, avec le délégué national.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here