Marie Françoise Dikoumba dans la team de Léandre Nzue.

0
669
Marie Françoise Dikoumba, Gouverneur de l'Estuaire

La désignation illégale de Serge William Akassaga comme intérimaire à la fonction de Maire central de la Commune de Libreville viole l’article 89 alinéa 1er de la loi sur la Décentralisation.

En effet, cette disposition réserve l’intérim du Maire central à l’un des Vice-présidents du Conseil municipal. Selon l’ordre de préséance, l’alinéa 2 dudit article permet de recourir au Conseiller le plus âgé parmi les anciens. Or, la nomination du 1er Adjoint au Maire central a violé outrageusement cette disposition légale.

Pour information, l’intérim est un temps pendant lequel une fonction est remplie par un autre que le titulaire afin de pallier l’empêchement de l’autorité. L’intérim n’est possible que pour une période relativement brève dont le juge de l’excès de pouvoir apprécie si elle n’a pas excédé une durée normale (C.E, arrêt Duthu du 23 juillet 1949). Une fois régulièrement désigné, l’intérimaire exerce les fonctions des attributions de l’emploi sous réserve d’instructions contraires, générales ou particulières, telle l’expédition des affaires courantes. Ses actes ont pleine valeur juridique. Mais ses pouvoirs cessent lorsque disparaissent les circonstances qui ont motivé l’intérim ou si l’autorité supérieure y met fin elle-même.

A peine installé, le Maire par intérim se lance dans une chasse aux sorcières en révoquant et en suspendant les traitements des personnels recrutés et laissés par le Maire en détention provisoire, sous prétexte de réduire la masse salariale excessive, ce qui n’a rien à voir avec l’expédition des affaires courantes qui lui incombe. Peut-il valablement révoquer des agents régulièrement recrutés par le Maire central ai nom de l’assainissement du fichier des emplois et des salaires? Non! Cela n’est réservé qu’au prochain Maire élu par le Conseil municipal et non au simple intérimaire, chez qui on détecte très tôt des relents de revanche.

Quelle catastrophe pour ce pays qui promeut des analphabètes aux fonctions supérieures de l’Etat, tout en enfreignant le Droit.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here