Les étrangers ont carrément pris le pouvoir à SAHAM Assurance Gabon ?

0
2036

Le DAF et le PDG de la boite brillent par leur condescendance et leur mépris face à des employés qui ont pourtant fait sortir cette entreprise du trou au point de la classer en 2019, numéro 1 du marché gabonais.

En fait, l’organigramme de SAHAM Assurance se résume au PDG: Lamine Ndaw (il décide de tout, sur tout pour tout), le PCA: Lamine Ndaw (idem que pour PDG), le DG: Lamine Ndaw, l’autre Roger-Marc Pouget n’étant que le vieux déjà retraité ramené aux affaires par son pote d’ASCOMA. C’est même un ancien d’AXA qui traîne des casseroles pas très reluisantes et, qui semble-t-il aurait du mal à s’affirmer et à montrer son autorité face à son marabout sénégalais qui lui dicte la conduite à tenir en toutes circonstances.

Le DAF: Lamine Ndaw (son “vrai” poste), le Directeur Technique : Inexistant, PS : tous des non-gabonais pendant que les Gabonais sont au chômage dans leur propre pays.

Voici, malheureusement comment se présente la nouvelle direction de SAHAM Assurance. Une belle brochette de zinzins. Et le reste du personnel n’est pas mieux.

Voilà une entreprise qui en l’espace de 3 ans a réussi à sortir la tête de l’eau et à passer leader du marché des assurances au Gabon avec un résultat positif de plus d’un milliard francs CFA de chiffre d’affaires, il est vrai sous l’impulsion d’un autre tyran aujourd’hui appelé à d’autres fonctions mais on pourrait lui reconnaître ses talents de bosseur et on arriverait même à regretter son départ.

Le départ des trois horribles chefs, Lamine, Pouget et l’inexistant est vivement souhaité et ce le plus rapidement possible. Car, à part aller vilipender leurs salariés dans les restaurants huppés de la capitale gabonaise, où ils vont se goinfrer tous les midis ou du moins entre midi et 15h bien sûr aux frais de quiiii ? (je suis sûr que vous avez deviné) Finalement, quels sont leurs rôles dans cette entreprise?

Il n’est donc pas indécent de divulguer leurs salaires et quelques-uns de leurs avantages. Ils se sont tapé le luxe de s’octroyer en 2020 des augmentations d’1 million de francs CFA chacun. Autrement dit 8 millions de francs CFA par mois pour l’inexistant à 11 millions de francs pour Pouget, en passant par Lamine qui culmine à près de 10 millions de francs CFA par mois, un salaire qu’il n’aurait jamais eu dans son pays d’origine, même pas le quart.

Le logement est pris en charge par SAHAM à raison de 2 millions de francs CFA par mois (rien que ça) pour chacun, n’en parlons pas du crédit téléphonique qui est illimité ainsi que le carburant. Ce sont ces mêmes tocards qui s’autorisent des virées nocturnes (sans jamais ramener aucun contrat) mais qui le lundi se pointent avec des notes de frais pour les remboursements.

Qu’ils sachent juste que SAHAM est une maison de verre. Tout y est scruté, et force est de reconnaître qu’ils ne sont pas rentables pour la société.

Aussi, quelques questions sans réponses demeurent :

-Qui êtes-vous pour prétendre mettre en chômage technique près de la moitié des effectifs au motif du COVID-19?

Elle a bon dos cette pandémie quand des patrons mafieux usent de stratagèmes scabreux et vicieux pour mettre en place des plans diaboliques de détournements des salaires de leurs employés.

-Qui êtes-vous pour mettre en chômage technique des salariés quand votre groupe annonce avoir les capacités et les ressources pour faire face à la crise COVID-19 qui ne sévit pas qu’au Gabon mais dans le monde entier où vous êtes fortement représentés par d’autres filiales qui elles usent d’intelligence et de bon sens pour ne pas que leurs salariés se retrouvent dans des situations contraignantes ?

-Qui êtes-vous pour mettre en chômage technique des salariés quand le gouvernement gabonais vous fait des allègements fiscaux et des reports de prélèvements d’impôts en sachant que ces mesures sont mises en place dans le but de ne pas léser les entreprises et par ricochet maintenir les revenus des salariés?

-Qui êtes-vous quand vous répondez à l’appel à la solidarité en vous associant aux autres assureurs en participant à hauteur de plusieurs millions de francs CFA mais vous mettez vos collaborateurs en chômage technique?

-Qui êtes-vous pour décider de qui pourra décemment continuer de nourrir sa famille et qui ne le pourra plus ?

-Où étiez-vous quand les salariés de SAHAM se sont donnés pour sortir la tête de l’eau ?

-Savez-vous quels ont été les sacrifices pour en arriver là ?

-Vous messieurs, qu’avez-vous faits pour cette entreprise ?

-Quelles actions avez-vous mené ? On ne parle pas de “petits” larcins qu’ils pensent faire discrètement, même dans des choses pareilles ils montrent leurs limites et leur incompétence.

J’ai la réponse à mes interrogations. En fait ce sont juste trois personnes dont deux particulièrement sont les bourreaux de toute une équipe qui s’est donné corps et âme pour redresser cette entreprise (comme aimait à le dire l’ancien DG). Leur management est exécrable et n’est surtout pas à reproduire ni à enseigner dans des filières RH ou management.

Que les salariés, soit un tant soit peu considérez plus que des sous hommes. Ces derniers en ont marre de l’hypocrisie, de l’arrogance et du mépris de leurs dirigeants.

Adjatys

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here