La CONASYSED pour un renforcement du dialogue social.

0
237

Dans ce contexte de pandémie du Covid-19, le respect de la légalité et des droits humains passe par l’éducation, les enseignants, les chefs d’établissement et les autres personnels de l’éducation.

En effet, ils s’avèrent cruciaux pour la promotion de la citoyenneté démocratique et de l’inclusion sociale dans divers contextes éducatifs et environnements d’apprentissage. De ce fait, les syndicats de l’enseignement, en tant que représentants des professionnels de l’éducation, ont un double rôle dans l’aide à fournir aux enseignants, tant au niveau des conditions d’emploi que des questions professionnelles. Ils sont essentiels pour l’élaboration et la mise en œuvre de politiques en matière d’éducation. Les syndicats de l’enseignement doivent jouer un rôle central et permanent dans la prise de décision aux niveaux national en ce qui concerne le développement des politiques de l’éducation, et en particulier les questions pédagogiques et les programmes. Un accent particulier devrait également être placé sur le dialogue social au niveau local.

Force est de reconnaître que l’attractivité de la profession enseignante et l’image de marque des enseignants dans la société sont en déclin constant. La charge de travail et le stress liés au travail, associés au manque d’autonomie professionnelle et de soutien, ainsi qu’à des conditions de travail, des salaires et des retraites peu attrayants et précaires, ont conduit à une grave pénurie d’enseignants.

Aussi, les points de revendication de la Convention Nationale des Syndicats du Secteur Education (CONASYSED) s’articulent comme suit : Réhabilitation de la CONASYSED ; Conseils de discipline des agents syndicalistes ; Situations administratives ; Plan de carrière des agents, formation et diplômes ; Rappels soldes ; Vacations ; Cas d’omissions PIFE 2015 ; Construction des établissements scolaires ; Réformes et notes circulaires ; Libertés syndicales ; Gestion des budgets alloués au fonctionnement des établissements ; Augmentation des salaires.

Gageons que le gouvernement et plus particulièrement le ministère de l’Education Nationale reconnaissent une bonne fois pour toutes, les syndicats de l’enseignement en tant que partenaires sociaux dans un dialogue social permanent et efficace afin de développer des systèmes éducatifs de qualité et de fournir une vision indépendante de la profession.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here