Les archives : miroir des faits historiques.

0
248
Siège des Archives Nationales du Gabon

Le passé s’accompagne d’un devoir de mémoire au travers des faits historiques, précieux pour le traçage de l’existence humaine. Amadou Hampâté Bâ a dit : « En Afrique, quand un vieillard meurt, c’est une bibliothèque qui brûle ». On y voit la notion de longévité c’est-à-dire le temps ; et l’écriture (une forme d’archives) qu’il faut préserver, conserver au risque de la voir disparaître. D’ailleurs, une célébration tous les 9 juin de chaque année, une journée mondiale est consacrée aux archives. La rencontre avec Claire Essongue, directrice à la Direction Générale des Archives Nationales, apporte de plus amples précisions sur la commémoration de cette journée qui s’étend sur une semaine.

Le thème à l’occasion du 15e anniversaire est « le renforcement des sociétés du savoir ». Etendue en semaine internationale des archives par le fait de l’organisation des manifestations ou expositions qui prennent 03, 04, 05 jours, cette année  elles n’ont pas eu lieu en raison de la situation sanitaire grave que connaît le Gabon en ce moment.

A titre indicatif, les archives sont un ensemble de documents conservés pour pouvoir prouver des droits ou témoigner de certaines activités et sont élaborées par des personnes physiques et morales dans l’exercice de leurs activités pour une utilisation scientifique. Il est question de faire la collecte, le traitement, la conservation et la diffusion des documents d’archives en provenance des organismes privés, publics chargés d’élaborer des instruments de recherche. L’intérêt des archives est la conservation du patrimoine. Cet intérêt peut être administratif ou culturel.

Au niveau du Gabon, il existe une Direction Générale des Archives Nationales, de la Bibliothèque Nationale et de la Documentation Gabonaise composée de 04 services : le service de l’accueil de référence et d’orientation du public, le service des archives provinciales, le service des archives publiques et parapubliques et le service des archives privées. Le service de l’accueil de référence et d’orientation du public étant le plus important à cause de la réception de divers types d’usagers : étudiants, professeurs, élèves des lycées et collèges.

Les archives faisant référence à l’écriture, en 2019 il a été envisagé lors des expositions une instauration des concours d’écriture. Une projection irréalisable pour fautes de moyens financiers. Cependant des enseignants chercheurs de l’Université Omar Bongo ont tenu des conférences.

Les expositions mises en place lors de la semaine des archives sont un moyen de sensibilisation du public et décideurs dans le but d’une prise de conscience de l’importance des archives. Dans le cadre des opérations économiques à propos du développement des routes, des études sont effectuées par le biais d’une consultation des archives : domaine des travaux publics, voir l’historique de l’évolution des routes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here