Les agents de la télévision nationale en grève, chargés par la gendarmerie ce matin.

0
993
Une vue des journalistes lors d'une assemblée générale à Gabon Télévision.

S’apprêtant à tenir une assemblée générale ce vendredi au siège du groupe du groupe Gabon télévision que les agents grévistes sont attaqués par les agents de forces de l’ordre pour interdire le rassemblement des agents en service à la chaine de télévision et de radio du pays.

En grève depuis le mardi 7 aout après une assemblée générale tenue le même jour avec l’ensemble fonctionnaires  et ceux de la main- d’oeuvre non permanente des deux entités Gabon 1ere et Radio Gabon qui avait débouché au lancement d’une grève illimitée.

Pour revendiquer entre autres le paiement des primes de production, de rendement, l’application du statut particulier du communicateur et le retour à l’ancienne formule radiotélévision du Gabon(RTG).

En effet, la colère du personnel en grève  serait partie du fait du non- respect du service minimum exercé par les agents qui avaient décidé qu’il y ait une seule d’édition notamment celle du soir qui devrait durée 5 minutes pas plus mais selon certains confrères en service de ce média les responsables auraient violé cette disposition d’où le boycotte et la tenue de l’assemblée générale qui a plutôt eu les allures d’une  répression.

La même source affirme qu’il aurait des blessés graves lors ce bras de fer entre les forces de l’ordre et les grévistes.

Le président du syndicat national des professionnels de la communication (SYPOCOM) Edgard Nziembi Doukaga affirme sur l’un de ces postes sur facebook que les responsables auraient fait évacuer les agents en poste le jeudi vers 20h à travers en dispositifs des gendarmes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here