Le Sénégal remporte la CAN TotalEnergies U-20.

0
276
Le Sénégal encore sur le toit de l'Afrique

Le Sénégal est Champion d’Afrique ! C’est la quatrième fois, en l’espace d’un an que cette phrase retentit à l’issue d’un tournoi continental. Le Sénégal est sans doute dans la phase la plus brillante de son histoire.

Après l’équipe A, l’équipe de Beach Soccer, l’équipe locale au CHAN, c’est au tour de la sélection des moins de 20 ans du Sénégal de se hisser sur le toit du continent, grâce à sa précieuse victoire sur son voisin, la Gambie.

Dans ce choc aux airs de derby de l’Afrique de l’Ouest (zone Ufoa A), on savait, avant le coup d’envoi qu’on aurait eu droit à un duel de très haut niveau entre les deux meilleures attaques (12 buts marqués par le Sénégal et 10 par la Gambie avant la finale) et les deux meilleurs défenses (0 but encaissé avant le match) du tournoi qui s’est disputé en Égypte.

D’entrée de jeu, le Sénégal impose sa puissance avec toute son armada offensive installée dans la surface gambienne. Cela se traduit par l’ouverture du score dès la 7e minute, grâce à un coup de tête de l’attaquant Souleymane Faye qui devance le portier adverse, Pape Ebrima Dampha sur un centre de Pape Amadou Diallo. Ce but permet aux Lionceaux de gérer la suite avec plus de tranquillité. Organisé autour de l’imprenable sentinelle Mamadou Lamine Camara, le Sénégal verrouille le chemin menant vers son camp. Les offensives adverses sont annihilées dès l’entrejeu par le travail de fourmi du trio du milieu (Mamadou Lamine Camara – Lamine Camara – Pape Demba Diop) et les replis du trio d’attaque (Samba Diallo – Pape Amadou Diallo – Souleymane Faye). Ce dernier manque de peu de réussir un doublé quand le tir surpuissant de Lamine Camara est relâché dans ses pieds par Dampha. Mais le manque de lucidité de Faye sauve la Gambie du but du break.

Pour mieux fermer le jeu, le Sénégal n’hésite pas à multiplier les duels, quitte à récolter deux avertissements (Babacar Ndiaye et Pape Diop) avant la pause.

Au retour des vestiaires, la Gambie opère un sursaut d’orgueil en prenant d’assaut le camp sénégalais. Mais les Lionceaux ont déjà montré dans ce tournoi qu’ils savent faire dos rond et ressurgir quand l’adversaire s’y attend le moins. C’est exactement le scénario qui s’est déroulé au stade international du Caire. Au plus fort de la domination gambienne, le Sénégal réussit à se défaire de la pression et obtenir un corner. Très bien tiré par Lamine Camara, le ballon atterrit sur la tête de Souleymane Faye qui transmet à Mamadou Lamine Camara pour un autre coup de tête cette fois ci direct dans le but, pour le 2-0 (56e).

L’écart est creusé et à partir de ce moment, plus rien ne pouvait plus arriver au Sénégal. Les changements du sélectionneur gambien Ablie Bojang n’y feront rien. Par trois fois, le Sénégal manque même de très peu la balle du 3-0. D’abord par Samba Diallo qui au bout d’un enchaînement sublime – contrôle de la poitrine, coup du sombrero, reprise acrobatique – voit son tir heurter le poteau. Puis, le même Samba Diallo a failli marquer un but gag en contrant un dégagement du capitaine Saine. Enfin, c’est Mouhamed Gueye, pour son tout premier ballon après son entrée en jeu, qui touche la barre transversale d’une frappe surpuissante. La suite ne fut que formalité et l’arbitre égyptien de la rencontre mit un terme au supplice des Gambiens en sifflant la fin de la rencontre. Le Sénégal est une nouvelle fois sur le toit du continent et rafle également tous les trophées individuels à l’issue du tournoi : meilleur gardien (Landing Badji), soulier d’or (Pape Demba Diop, meilleur buteur avec 5 buts), meilleur joueur (Lamine Camara).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here