Le Ministre des Affaires Etrangères rencontre le Corps diplomatique.

0
856
preparation à la cop 24"n pologne, le ministre des étrangères échange avec les diplômâtes accrédités au Gabon.

Le Ministre d’Etat, Ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération, de la Francophonie et de l’Intégration Régionale, Régis Immongault a rencontré les représentants du Corps diplomatique accrédités aux Gabon ce mercredi 21 novembre dans un hôtel de la place ; Le but de cette réunion étant bien entendu la préparation de la Cop24 et l’initiative d’Adaptation pour l’Afrique.

Deux points étaient inscrits à l’ordre du jour de cette rencontre du Ministre des Affaires Etrangères avec le Corps diplomatique : La mise au point avec les ambassadeurs sur les avancées et le fonctionnement de l’Initiative pour l’Adaptation de l’Afrique trois mois après sa création et la participation du Gabon à la COP 24 à Katowice en Pologne.

« Cette rencontre a permis aux diplomates de s’imprégner de l’évolution de l’Initiative de l’Afrique pour l’Adaptation trois mois après sa création et par ricochet de servir de relais auprès des autorités de leurs pays respectifs. Cette Initiative revêt seulement une importance pour le contiennent au regard des défis climatiques qui l’attendent et comme vous le savez en décembre 2017 le président Ali Bongo avait annoncé une contribution de 500.000 dollars USD en faveur de l’Initiative en vue de démarrer de manière effective ses activités par une mobilisation des partenaires et l’élaboration du premier rapport sur l’état  de l’Adaptation en Afrique. La rencontre du jour a consisté également à préparer la COP24 qui se tiendra en Pologne en décembre prochain, il est donc opportun que les pays africains et leurs partenaires coordonnent leur message ». a déclaré Régis Immongault Tatagani au sortir de cette réunion.

La COP24 sera l’occasion pour les pays africains de proposer des stratégies en terme Changements climatiques et la réduction des gaz à effet de serre, la mobilisation des finances et des partenaires constitue le cheval de bataille aujourd’hui quand on sait que l’Afrique est touchée par les phénomènes climatiques qui influencent  sur l’agriculture et la santé des populations.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here