Le Gabon confirme son engagement pour la protection de l’environnement

0
403
Engagement du Gabon à la COP 28

La 28ème Conférence des Parties à la Convention-cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques (COP28), qui s’est tenue à Dubaï (Émirats Arabes Unis) du 30 novembre au 12 décembre, a été l’occasion pour le Gabon de réitérer son engagement en faveur de la protection de l’environnement.

 

Durant treize (13) jours, la délégation gabonaise, représentée par le ministre des Eaux et Forêts, Colonel Maurice Ntossui Allogo, d’experts technique, chefs d’entreprise, ONG et membre de la société civile, ont pris part aux différentes sessions et négociations. Ceci en vue de traiter la mise en œuvre de l’accord de Paris, la transition juste des pays en développement vers un monde à faible émission de carbone, le plan de travail pour la définition d’un objectif global d’adaptation, la feuille de route sur l’ambition d’atténuation et la définition d’un nouvel objectif de mobilisation des financements à l’horizon 2025.

 

Face à l’urgence de répondre aux défis climatiques, il était question pour le Gabon d’aborder les points suivants : la réduction progressive de la demande en combustibles fossiles à l’échelle mondiale, la diversité des acteurs climatiques intéressés par un partenariat avec le Gabon, la nécessité de maintenir l’élan après la COP avec les parties prenantes nationales, et l’opérationnalisation du fonds pour les pertes et dommages grâce à la première contribution financière des pays développés, mais aussi des pays émergents.
“Le Gabon entend construire une ville nouvelle, la ville éblouissante et fière. Tout en mettant un accent particulier sur la préservation de son écosystème. Je formule le vœu ardent qu’ici à Dubaï, l’unité du genre humain face aux changements climatiques conduisent à un véritable essor vers la félicité”, avait déclaré le Président de la
République, Président de la Transition, chef de l’État,  Brice Clotaire Oligui Nguema, lors de son propos.

 

Au terme de la conférence, près de 200 pays ont adopté l’accord de la COP28 qui appelle à une transition vers l’abandon des combustibles fossiles, et marquant ainsi l’agenda de la prochaine COP, attendue à Bakou (Azerbaïdjan), en novembre 2024.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here