Le coup de force de la D.U a connu un nouvel échec.

0
656
Pas de marche noir pour dynamique unitaire.

Le passage en force de ce mardi 28 août  des leaders syndicaux réunis autour de la confédération Dynamique Unitaire s’est vu stoppé par les agents de force de l’ordre qui dès les premières heures de la matinée avaient pris d’assaut les artères du rond- point de la démocratie.

Malgré l’acte de bravoure et la détermination dont ont fait montre certains fonctionnaires et leaders syndicaux de vouloir braver la décision du gouvernement d’interdire la tenue de cette marche de contestation.

Au rond- point de la démocratie nous avons plutôt assisté à un spectacle les plus déplorables des arrestations arbitraires sur les lieux avec le cas de notre confère journaliste Morel Mondjo de la rédaction du média en ligne Gabon média times qui malgré la présentation de sa carte presse a été une fois de plus victime du zèle de nos agents, heureusement qu’il a été relaxé quelques heures plus tard.

Un énième échec après la fausse note du 13 août dernier, qui devrait emmener les membres de la D.U a réfléchir sur d’autres pistes en dehors de celle de la rue qui il faut le dire, ne sera la bienvenue du côté des tenants de la force publique.

En effet, la marche débutée au rond-point de la démocratie avec pour point de chute la primature dénommée ” ne touche pas à mon bout de pain ” à un seul déclencheur à savoir les mesures gouvernementales du 21 juin dernier dont  réfutent un certain nombre d’agents publics.

L’une des décisions phares a été la mise sur bons de caisse des fonctionnaires dès le mois de juillet en commençant par  la province de l’Estuaire dans le but d’assainir et de maitriser le fichier du personnel. D’ailleurs il faut le dire, la première phase lancée le mois dernier a permis de détecter plusieurs incohérences au sein de l’administration, ce qui expliquerait le nombre important de bons de caisse toujours en instance.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here