Le 20 novembre prochain élection en Guinée Equatoriale

0
244
Teodoro Obiang Nguema Mbasogo, président de la Guinée Equatoriale au centre

La Guinée équatoriale va organiser  son élection présidentielle au même moment que les élections législatives et locales le 20 novembre prochain. Pour l’heure, l’on ne sait pas encore si le président  Teodoro Obiang Nguema Mbasogo laissera son fils, considéré comme son dauphin, être candidat pour diriger le pays.

«Les élections présidentielle, de la Chambre des députés, du Sénat et les municipales sont convoquées le 20 novembre 2022 », selon un décret du président Teodoro Obiang Nguema Mbasogo lu mardi 20 septembre dernier lors du journal du soir à la télévision d’État.

Le principal enjeu du scrutin réside dans la désignation du candidat du Parti démocratique de Guinée équatoriale (PDGE), qui occupe 99des 100 sièges de la chambre basse sortante et la totalité des 70 sièges du Sénat : le chef de l’État, 80 ans, se présentera pour un nouveau mandat, dansle cas contraire il laissera son fils Teodoro Nguema Obiang Mangue, dit Teodorin, lui succéder pour continuer d’entamer les grands projets de l’émergence de la Guinée Equatoriale.

L’anticipation de la présidentielle dans ce pays de l’Afrique Centrale  a officiellement été justifiée par la nécessité de regrouper des scrutins coûteux en pleine crise économique, due singulièrement à « la guerre en Ukraine » et à la « pandémie de Covid ».

Le lundi 19 septembre, Teodoro Obiang Nguema Mbasogo, qui détient le record mondial de longévité au pouvoir des chefs d’État, hors monarchies, a aboli la peine de mort. Un signal fort pour ce président que certaines ONG internationales disent ne pas respecter les droits humains, il vient de démontrer le contraire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here