L’axe Nkok- kango : La voie des combattants.

0
890

L’axe Nkok- Kango est complètement dégradé,  c’est le constat qui se dégage au fil des temps que les années passent. Les usagers qui empruntent cette voie de communication éprouvent  d’énormes difficultés pour circuler sur la nationale 1. Une situation qui dur depuis l’arrivée au pouvoir en 2009 du président Ali Bongo Ondimba.

Pourtant le président avait déjà lancé les travaux, ce fut un véritable soulagement pour les populations  avant de connaitre un arrêt brusque dû au problème du  financement  entreprise adjudicataire avait jugé  utile de marquer  un stop en attendant  le versement de l’argent selon les clauses.

Ce tronçon qui  a connu  plusieurs lancements de travaux a coup de campagne médiatique  dont  le  ressent remonte à  6 mois aujourd’hui  va  repartir sur le terrain après la réception de la somme de plus de 10 milliards de francs CFA par  la société  China CSCEC car  le Premier ministre Julien Nkoghe Bekale est conscient que 2023 se prépare maintenant.

Pour votre gouverne  les travaux avaient été lancés  par la société  colas et socoba  après  les études de faisabilité, seuls  l’axe pk 12- Nkok  a connu une amélioration. Pour l’heure les automobiles   sont obligées de se rendre régulièrement chez des mécaniciens  pour effectuer des travaux de remplacements des accessoires de leur  véhicule.

Le moindre que l’on  puisse dire,  c’est que cette route se retrouve  totalement abandonner, les usagers ont  l’impression que le gouvernement a démissionné sa  mission régalienne. Car  comment comprendre qu’une route nationale soit presque coupé  en deux pendants  des décennies sans que personne ne s’en émeuve.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here