Lancement officiel de la mission d’observation électorale de l’UE à São Tomé-et-Principe.

0
251
Vue de la mission européenne composée de 10 observateurs

En réponse à une invitation des autorités de São Tomé-et-Principe, l’Union  européenne a déployé une mission d’observation électorale (MOE UE) de dix agents, pour observer les élections législatives,  locales et régionales du 25 septembre 2022. La Mission est dirigée par la Chef Observatrice Maria Manuel  Leitão Marques, membre du Parlement européen. 

« Je remercie les autorités de Sao Tomé-et-Principe de nous avoir invités à observer cette élection très  importante », a déclaré Maria Manuel Leitão Marques, lors d’une conférence de presse à São Tomé. « C’est  la première fois que l’UE déploie une mission d’observation électorale à São Tomé e Principe, ce qui témoigne  de l’importance que l’UE attache à la démocratie santoméenne. Nous ne nous ingérerons en aucune façon  dans le processus électoral, ni ne chercherons à légitimer les résultats. Il s’agit de l’élection du peuple  santoméen. Nous espérons contribuer par notre évaluation impartiale et objective à des améliorations futures  du processus électoral » a ajouté l’observatrice en chef.

La MOE de l’UE est arrivée le 25 août à São Tomé avec une équipe de huit analystes. Un deuxième groupe  de 10 observateurs de longue durée a rejoint la Mission le 4 septembre et a été déployé aujourd’hui dans tout  le pays. En outre, 18 observateurs de courte durée rejoindront la MOE de l’UE avant le jour des élections, avec  une délégation de parlementaires de l’UE. Des observateurs de courte durée recrutés localement auprès des  représentations diplomatiques des États membres de l’UE dans la région participeront également à  l’observation. Le jour des élections, la MOE de l’UE sera composée de plus de 45 observateurs des États  membres de l’UE et de la Norvège.

La Mission effectuera une analyse complète du processus électoral basée sur une observation à long terme,  conformément aux lois santoméennes, ainsi qu’aux normes régionales et internationales. Cette analyse  comprend des aspects tels que le cadre juridique, la performance de l’administration électorale, la campagne  électorale, le respect des libertés fondamentales, la conduite des médias, le vote et le dépouillement, le  contentieux électoral et l’annonce des résultats.

La MOE UE publiera ses premiers résultats dans une déclaration préliminaire, qui sera présentée lors d’une  conférence de presse deux jours après le jour des élections. Un rapport final sera publié dans les deux mois  suivant la fin du processus électoral et contiendra des recommandations – présentées aux autorités – en vue  d’améliorations éventuelles du cadre électoral.

L’Union européenne a signé un accord administratif avec la Commission électorale nationale et le Ministère  des Affaires étrangères qui garantit la liberté de circulation à tous les observateurs de la Mission et l’accès à  tous les bureaux de vote et aux informations pertinentes à l’observation.

La mission est indépendante de toute institution de l’UE ou de tout État membre. Elle s’engage à rester neutre  et à respecter la Déclaration de principes pour l’observation internationale des élections, le Code de conduite  des observateurs internationaux et les lois Santoméennes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here